Karneval RPG

Forum RPG basé sur le manga KARNEVAL
 

Partagez | 
 

 Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée   Ven 28 Juin - 19:29

Are  You  Look  At  Me  Invité?
❝ Bouge de là, tu gênes ❞

    ■ Prénom: Mya
    ■ Nom: Zwei
    ■ Surnom(s): Appelez-moi Zwei
    ■ Âge: 24 ans
    ■ Groupe: Mercenaires
    ■ Localisation(s): Où tu t'y attends le moins.
    ■ Arme(s) : Une épée
    ■ Pouvoir(s) / Habilité(s): Lorsqu'elle décachette son bandeau son pouvoir apparaît. (cf pouvoir)

    ■ AVATAR Feat Iri Flina


WHY SO SIROUS?
❝ Ce regard pourrait te coûter la vie ❞


Description Physique
 
Tu es le seul à connaître mon corps par cœur, mes courbes, mes formes généreuses, mes lèvres légèrement gercées. Tu te souviens de la moindre parcelle de mon corps, du moindre grain de beauté, celui en bas de mon dos mais aussi les trois petits qui se suivent sur ma clavicule gauche. Ces petites tâches sur mon corps que tu appelles des « étoiles », des trésors. Tu es le seul qui connaisse mon corps aussi bien que moi, le seul à avoir pu suivre du bout des doigts mon tatouage sur la poitrine, ce dessin que tu aimes tant, une rose coloriée de bleu et une épée. Ma promesse, mon fardeau.

Tu me regardes m'habiller en me souriant, regardant mon corps nu le temps d'un instant, ma peau blafarde passe sous ton regard d'expert. Tu remarques alors une nouvelle cicatrice, une que tu n'avais pas encore vu, tu te précipites alors pour regarder la marque de plus près. Une marque en forme d'étoile, une marque de balle sur la cuisse. Rien de bien grave et pourtant tu t'inquiètes de voir toujours autant de marques sur mon corps. Je te dis que ce n'est rien et me rhabille le plus rapidement possible, comme à mon habitude, des chaussettes noires m'arrivant mi-cuisse, un short en jean, une chemise, un veston et des gants. Un petit coup dans mes cheveux gris, coupés courts et je suis presque prête pour une nouvelle bataille. Remettant à sa place mon cache-oeil, m'y attarde un peu plus que prévu puis je mets mon ceinturon, y range mon épée nommée Orochi, l'épée forgée dans la haine et la terreur. Une épée pas tout à fait comme les autres et qui je dois bien l'avouer, pompe mon énergie mais aussi qui est très lourde.

Tu t'inquiète, je le vois dans tes yeux et pourtant je dois y aller. Un baiser plus tard je ne suis plus là.


Description Mentale
Tu aimerais bien savoir comment je suis et pourtant le portrait est simple. Je suis quelqu'un de déterminée, de forte de corps et d'esprit. Si l'esprit ne suit pas, le reste ne va pas non plus alors, j'ai décidé d'avoir un mental d'acier. Têtue, bordée, indisciplinée et fidèle à moi-même ne me laisse pas marcher sur les pieds. Je ne me laisse pas non plus facilement approcher. Je suis plutôt froide et pourtant je suis aussi très régulièrement en colère. Une colère froide qui me vint à la fois de moi-même et à la fois de mon épée.
Je réfléchis beaucoup surtout lorsque cela concerne ma sécurité ou la sécurité en général. J'aime tout soit bien clair dès le début quitte à ne pas me faire des ami(e)s avec un franc parlé assez sec.

J'aime fumer une cigarette de temps en temps pour souffler un peu, décompresser. Seuls les fumeurs peuvent comprendre une telle envie d'ailleurs, les autres s'en fichent ou alors vous saoule avec toute leur morale à deux balles. C'est dans ces moments que je pointe mon arme sur eux à une vitesse assez convenable pour surprendre une bonne partie des gens et leur faire fermer leur claper. De cette manière je peux continuer à fumer tranquillement. Une remarque de trop à ce sujet et vous vous retrouverez attaché à respirer ma fumée pour votre plus grand déplaisir.

Je ne suis pas gentille, que l'on soit clair, je fais ce qu'il y a à faire peu importe ce qu'il faut faire pour parvenir à mon but, deux règles cependant. Pas la famille et les enfants. Le reste je m'en contrefiche, je ne suis pas là pour rigoler, ni là pour étaler mes états d'âme. Vous voulez rentrer dans le cercle très fermé de mes amis ? Accrochez vous bien car je peux actuellement les compter sur les doigts d'une seule main. Je ne pense presque jamais à moi. Les autres passent avant tout, et encore quand le parle des autres c'est mes amis et le travail. Mes deux priorités. Que je soit blessée ou non, cela reste mon principe de base.

J'aime :: La franchise – l'honnêteté – les défis – les belles lames – les « beaux » pouvoirs – les pingouins en peluche.

Je n'aime pas :: Les imprévus – les mensonges – les manipulations – les imbéciles.

PS :: Vous verrez bien lorsque vous me rencontrerez alors... Ne vous en faites pas trop avant... C'est mauvais pour la santé.

GET YOUR PEN!
❝ C'est dans des moments comme ceux-là qu'on se demande pourquoi on vit ❞

Histoire / Biographie
 

❝ Ce n'est pas intéressant et puis je n'ai pas envie d'en parler ? Vous voulez savoir ? Vous devrez vous battre car je ne lâche pas ce genre d'informations juste pour le plaisir. ❞

Elle ne vous parlera pas. J'avais prévenu. Je suis la seule personne à la connaître aussi bien qu'elle-même. Je m'appelle Edward. Mais vous pouvez m'appeler Ed. Je connais Zwei depuis que nous sommes tout petits. En effet, nos mères étaient de grandes-amies. D'ailleurs elles sont tombées enceintes a peu près à la même période. Je suis né quelques jours avant Zwei, mais ce n'est pas bien important. Nous avons vécu tous les deux ensemble avec nos mères. Nos pères ? C'est un sujet tabou, d'ailleurs moi-même je ne vous en parlerai pas. Ce n'est pas bien intéressant et puis c'est assez énervant et je préfère garder mon calme.
Je disais donc que depuis que nous sommes petits nous nous connaissons, on jouait ensemble, on riait ensemble et il nous arrivait même de dormir tous les deux. Il n'y a rien de bizarre à ce que deux enfants du même âge dorment ensemble n'est-ce pas ? Le début de notre enfance se passait très bien, nous étions tous heureux, nos mères avaient même décidées d'emménager ensemble, parce que ça coûtait moins cher et puis parce qu'au finalement elles étaient toujours ensemble et nous aussi, alors... pourquoi pas, moi je dis.

Ce qu'il faut savoir c'est que j'étais un petit garçon assez protecteur envers Zwei. Mya à cette époque là. C'était une petite fille assez maladroite qui adorait, on se demande encore pourquoi, les pingouins en peluche. Elle était frêle et puis, elle était beaucoup trop gentille, les autres se servaient d'elle surtout à l'école. C'était parfois de petites brimades sans importance, mais vous savez bien ce que c'est. On ne dit rien, on ne voit rien et à la fin ça n'en fini plus et c'est l'escalade. A l'école c'était certainement le pire. Elle était bien trop naïve et moi, bien trop protecteur. Enfin, disons que ces années ne sont pas les meilleures de notre vie.
Nous grandîmes en disant rien à personne à propos des brimades, d'ailleurs à la fin les élèves avaient peur de nous car nous n'hésitions plus à nous battre. Moi au début puis, lorsque Mya s'est tapé une crise telle que j'avais eu du mal à la reconnaître. C'était comme si tout ce qu'elle avait accumulé à l'intérieur, frustration, peur, colère se libéraient d'un seul coup. Ah sûr, elle se sentait bien après cela et je la comprenais. Nous avons commencé à aimer nous battre tous les deux, à mains nues pour commencer, puis avec des lames, en grandissant. Je me tournais plus vers les poignards tandis que Mya se tournait plus vers les épées longues.

Bien sûr, vous pouvez vous douter que nos mères n'étaient pas franchement aveugles. Nous leur faisions un peu peur, une peur légitime de mères inquiètes. Leurs enfants rentraient quasiment tous les jours avec des bleus, ils étaient sales et amochés jusqu'au sang parfois, disons qu'il n'y avait pas de quoi sauter au plafond et pourtant nous, à la fin, nous étions de plus en plus proches. Elle était ma partenaire, mon alliée et j'étais la même chose pour elle. Nos sentiments l'un envers l'autre changèrent, grandirent en même temps que nous, au fil des années, et se transformèrent en amour.
Au goût de nos mères c'étaient plutôt normal, depuis toujours ensemble et s'entendant comme les doigts de la main, cela n'était plus qu'une question de temps selon elles.
Elles étaient heureuses pour nous, mais nous décidèrent à l'âge de dix-sept ans de nous en aller de Vandam, notre ville natale. Nous voulions connaître le monde, vérifier d'anciennes légendes aussi. Quitter comme ça, le foyer familial était dur en soi, mais nous étions deux, nous pouvions tous deux nous soutenir lors de moments de faiblesse, de nostalgie. Mya était une jeune fille énergique, souriante, oui, c'est la pure vérité. Un sourire, doux, bienveillant qui vous aurait aidé dans n'importe quelle condition, qu'il vente, neige ou alors pleuve, elle était toujours joyeuse, joueuse.

Nous aimions beaucoup les défis, le plus grand que nous nous étions fixé était de retrouver l'épée Orochi. Une épée légendaire forgé par un puissant Mage. Un Mage un peu fou, qui avait forgé cette lame avec sa haine, sa colère, sa peur de ne pas réussir à réaliser la lame qui pourrait dépasser son frère. Une histoire de rivalité qui ne nous laissait pas indifférents.
Nous faisions quels boulots à droite à gauche pour avoir un peu d'argent et continuer nos folles recherches. Nous nous entraînions aussi l'un avec l'autre, moi avec mes poignards et elle avec son épée longue. Je dois dire qu'au début de notre voyage, elle me faisait rire, elle n'arrivait même pas à la tenir correctement, elle était trop lourde pour elle, mais elle a continuait persévéré, jusqu'à être capable de la soulever et de se balader avec elle. Ça a considérablement augmenter sa force et sa vitesse. Elle est incroyable n'est-ce pas ? Elle est belle aussi, de plus en plus d'ailleurs je dois dire.

M'enfin, voilà, trois ans après le début de notre périple nous trouvâmes la fameuse épée. Elle était comme entourée d'une aura de malveillance. Franchement elle faisait assez peur, mais Mya semblait assez fascinée par son aspect et puis elle se sentait comme attirée par la lame.
Vous savez comment elle choisit ses lames ? En fonction de son attirance et si elle l'aime, si elle « l'appelle ». Franchement ça ne me surprenait plus qu'elle se sente attirée par une lame, mais pourquoi elle ? Elle était franchement flippante et puis, il semblait que si quelqu'un arrivait à la toucher, à se l'approprier alors quelque chose arrivera. Mais quoi ?

Nous restâmes longtemps à la regarder, des jours et des jours, jusqu'à ce qu'une voix s'élève dans les airs. Elle disait cela ::

« Essayez de l'acquérir et vous saurez enfin. »

Je me souviens parfaitement de ces paroles car elles me firent froid dans le dos, mais regardant ma compagne, elle, elle semblait plutôt en plein débat intérieur pour savoir si elle allait répondre à cette invitation. Elle me regarda puis dans son regard je pus voir, la pointe de détermination dont elle faisait preuve parfois. Donc pas question d'abandonner là, n'est-ce pas ?
J'avais soupirais, mais je ne pouvais pas l'arrêter. Personne ne le pouvait lorsqu'elle était dans cet état d'esprit. Je la regardais puis me levais pas pour l'arrêter. Je me devais d'essayer avant ou cas où il y avait quelque chose de dangereux, une sorte de piège. Elle me regardais un instant puis me lassa faire. Je finis par approcher la lame maudite à mon avis, lorsque j'essayais de la saisir, elle me brûla la peau et m'envoya valser sur notre campement. Je peux vous dire que j'ai gardé quelques marques de ce périple et que je m'en souviens comme si c'était hier. Les yeux bleus de Mya c'étaient alors remplit de larmes, en s'approchant à mon chevet. Nous avions ensuite panser la blessure qui me faisait, encore aujourd'hui très mal. Puis elle voulu à son tour essayer, je vous avez dit, on ne peux pas l'arrêter.

« J'y arriverai. Je te le promet. »

Elle s'avança alors doucement vers l'épée. Soufflant un bon coup, se vidant l'esprit, puis lorsqu'elle arriva assez près d'elle pour saisir l'épée, les ténèbres autour de Mya et de la lame s'épaissir pour les engloutir. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais elle en revint changée. Son allure était plus noble, ses cheveux ébènes devinrent gris argentés et ses yeux... Plus qu'un seul des deux n'était de sa couleur d'origine. A présent elle en possédait un bleu et un rose/rouge étincelant.

Le point de vue de Mya:
 

Elle avait réussit, je ne sais pas comment, elle ne voulu jamais m'en parler tout à fait, mais peu importe, à présent elle semblait comme la propriétaire de l'épée légendaire. Je l'avais regardé venir vers moi, essayant de me soigner je crois, puis je remarquais son désespoir n'y parvenant pas. J'avais alors touché sa joue, puis l'avait embrassée. Jamais encore je n'avais été si heureux de partager sa peine avec moi.
Nous rentrâmes dès que je me sentis plus en état mais aussi dès que Mya pu se réveiller. C'était comme si après cet épisode elle avait été vidée de toute son énergie. Je pris soin d'elle au possible dès lors, puis nous rentrâmes. Nous cachèrent surtout son œil rouge/rose, faisant quelques expériences avec l'épée. Par exemple, la donner à quelqu'un d'autre. Apparemment, elle brûlait tout ceux qui n'étaient pas le porteur choisit.

Puis nous allâmes voir nos mères. Leur signifier que tout allait bien, les revoir aussi. Mais... Elles n'étaient plus dans notre ancienne maison. Elle était vide, comme abandonnée. Je pense que c'est à partir de ce moment en plus de l'épisode de l'épée maudite que je vis Mya changer. Elle prit alors le nom de famille « Zwei », pour une raison inconnue, (pour moi elle reste Mya mais bon...). Et nous nous installèrent dans notre maison. Nous cherchâmes nos mères sans succès, on ne sait pas ce qu'il s'est passé, personne ne sait, ni les voisins ni les autres.
Je suis sûr que cela constitue une blessure dans le cœur de « Zwei ». On a apprit aussi par la suite qu'une Organisation appelée Circus cherchait une épée magique, mais aussi qu'ils étaient arrivés trop tard. Un simple bruit de trottoir assez déroutant pour nous deux. Nous avions aussi vent que cette même organisation était à la recherche des membres d'une autre. Kafka, je crois.
Au début, nous ne nous y intéressâmes pas du tout, nous continuions à faire de petites missions pour vivre, mais aussi à comprendre Orochi l'épée maudite.
Mya me confia un jour, que l'épée lui parlait dans son esprit, qu'elle lui disait de faire des choses aussi, elle lui montrait des choses au travers de cet œil, symbole du pacte.

Maintenant, je ne peux plus vraiment suivre Mya dans ses missions, espérant juste qu'elle me reviendra toujours en vie. Elle se met de plus en plus en danger, essayant aussi de satisfaire cette épée, opérant la règle du plus offrant.


Nous sommes des mercenaires. Nous sommes des amis, des amants. Et vous, qui êtes-vous ?




BEWARE!
❝ Ce don est ma malédiction ❞


Pouvoirs / Capacités

 
Zwei maîtrise l'épée proche de la perfection, elle s'est d'ailleurs beaucoup entraînée pour en arriver là. L'épée Orchi, née de la haine te de la terreur possède une conscience propre et en ayant choisit son porteur elle lui a transmit tout cela, une soif de sang et de combat. C'est un contrôle de tous les instants qu'il faut garder.

Lorsque Zwei enlève son bandeau même de manière accidentelle, son pouvoir est décuplé, sa rapidité aussi mais c'est une lame à double tranchant car cela dépasse la résistance qui est de l'ordre de l'humain, comme si elle se donnait à 150% de ses capacités normales. Cela a des répercutions sur son corps, et utilisé trop fréquemment, elle peut en mourir.
Son oeil est de couleur rouge alors que normalement il est bleu, mais c'est la marque de celui qui est choisit par l'épée. C'est ainsi depuis deux générations.
L'épée peut lui parler dans son esprit et aussi lorsque le bandeau n'est plus, lui montrer une aura autour de ses opposants.



I'M OVERBOOKED!
❝ Always ❞


    ✜ Pseudo: Hime
    ✜ Sexe: Féminin
    ✜ Comment avez-vous connu le forum ?: J'y étais déjà inscrite ♥
    ✜ Le mot de passe:
     


Dernière édition par Mya Zwei le Dim 30 Juin - 10:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée   Sam 29 Juin - 14:51

Auto validationneuse TWO!
Avoue avoue avoue! /pan/
Bon ok je me sauve.... Super perso au passage (du moins je Love le moral *w*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée   Dim 30 Juin - 10:03

    Fiche terminée ♥ J'espère que mon histoire te plairas aussi, surtout toi qui aime mes histoires longues xD
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée   Dim 30 Juin - 13:33

Lu et relu!
Histoire très intéressante je l'avoue 8D! (d'ailleurs je veux rencontrer ce Ed /pan/)
Stu veut On demandera à Gareki de la lire, mais moi elle me plait, me plait♥
(toute façon je suis toujours fan de tes histoires =3=)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée   Dim 30 Juin - 13:54


    Eh eh eh ♥ Contente qu'elle plaise *^*
    Je ferai Ed en prédéf' je pense ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mya Zwei || Ne vous trouvez pas sur ma route || Terminée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Quel est le Pokémon que vous trouvez le plus ridicule ?
» Aristide Mallarmé - Vous trouvez ? [uc]
» [UU] Comment vous trouvez mon équipe - Débutant
» LILITH. ϟ Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? - Terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karneval RPG :: Section HRP :: Fiches Abandonnées/Refusées-
Sauter vers: