Karneval RPG

Forum RPG basé sur le manga KARNEVAL
 

Partagez | 
 

 En leur fort intérieur, les filles sont des fleurs délicates et fragiles, quoi qu'elles laissent paraître. :: Cassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: En leur fort intérieur, les filles sont des fleurs délicates et fragiles, quoi qu'elles laissent paraître. :: Cassandra   Dim 28 Juil - 18:27

Code by Holliday

ღ En leur fort intérieur, les filles sont des fleurs délicates et fragiles, quoi qu'elles laissent paraître. ღ


Mes talons claquent contre le sol, alors qu'on tente de me retenir. Les « Mademoiselle Sterling » pleuvent sur mon dos en quantité incroyable, mais je les rejette du revers de la main, prêtant bien peu d'attention au reste des  jérémiades habituelles de ces incapables. Oh, ces employés ne sont pas tous aussi lourds. Dieu merci d'ailleurs, mon existence étant déjà suffisamment difficile. Seulement, l'angoisse et l'incertitude percent souvent le cœur de ceux qui ont peu d'expérience... Ce doit être les rumeurs, qui sont parvenues à leurs oreilles. Attirer mon courroux n'est jamais bon. Bien sûr, eux ne connaissaient pas la vérité, ne constatant que quelques disparitions. Coïncidences, ou pas ? Une Varga se doit bien de survivre... Mais peu importe tout cela à vrai dire. Leur avis me laisse de marbre. Et puis, je ne suis pas vraiment encore la patronne, n'est-ce pas, malgré ce qui est écrit sur le papier. Qu'ils se débrouillent sans moi. C'est sur cette remarque un peu cinglante que je quitte ces quatre murs. Ceux-là même que j'ai vu trop souvent ces derniers jours et qui me mettent ainsi les nerfs à fleur de peau. C'est instinctif chez moi. Peut-être à cause de mon passé. Comme les plantes, j'ai besoin de soleil de temps en temps... Besoin de sortir, de prendre l'air. Mes pas me mènent jusqu'au chemin qui mène hors de cette ville. Loin des bruits qui me dérangent et m'empêchent de réfléchir, de respirer. Je ne m'arrête pas avant d'être arrivée dans un jardin. Je ne me sentais pas à ma place là où j'allais, avant d'arriver à cet endroit. Tout autour de moi, le paysage est ravissant. Des pâquerettes, des jonquilles... Il y en a trop pour que tous leurs noms parcourent ma langue, même si dans mon esprit, chacune d'elle a sa place, chacune d'elle est unique. Il le faut bien, lorsque les fleurs constituent une part importante de notre vie. Malgré tout, je sais admirer la beauté de ce jardin. Si ce n'est pas la nature qui en a fait l'œuvre, alors la personne qui s'occupe de cet endroit a indéniablement le pouce vert, et c'est quelqu'un d'attentionné à l'égard des plantes. Pour ma part, je m'assois au pied d'un chêne majestueux, même si je ne sais si j'en ai le droit. Il semble prendre vie à mon contact, les feuilles faisant un bruit agréable sous le vent. Je sais que c'est faux. Seules les roses répondent à mon appel. Malgré tout, je ne désire pas que ce ne soit qu'un doux rêve. Alors je ferme les yeux. J'écoute la brise qui se porte jusqu'à mes cheveux. Et je prie le ciel pour qu'aucune personne ne vienne déranger mon havre de paix. À moins que ce ne soit quelqu'un d'intéressant... Mais qui saurait le dire, d'un simple regard. Il faudra nécessairement un mot, souvent de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En leur fort intérieur, les filles sont des fleurs délicates et fragiles, quoi qu'elles laissent paraître. :: Cassandra   Mar 30 Juil - 15:50




En leur fort intérieur, les filles sont des fleurs délicates et fragiles, quoi qu'elles laissent paraître.



Qu'est-ce que je faisais ? Depuis des jours et des jours j'étais là, tantôt endormie, tantôt réveillée, et ce jamais lorsqu'il faisait jour, alors par jeu et parce que je m'ennuyais drôlement, j'avais décidé de ne bouger que lorsque je parviendrais à me réveiller de jour. C'est comme ça que procèdent les gens qui n'ont que cela à faire, ou alors seulement moi en fait. Je soupirais toute seule, j'étais fatiguée alors que je ne faisais absolument rien, et tel était le problème.
Les rêves ? Rien de bien intéressant, je ne voyais rien lorsque je rêvais, c'était plutôt sombre, comme si j'étais perdue dans le noir. C'était étrange oui. J'aurai préféré faire autre chose, mais mon imagination était au point mort avec une toile noire. Blanche peut-être que ça aurait fonctionné, mais dans le noir...

M'enfin, j'étais depuis plusieurs jours dans un endroit que j'adorais, un jardin botanique. Les jardins, j'adorais, parce qu'il y avait toujours des fleurs que j'aime. Même de grosses marguerites. J'étais comme une gosse dans ses moments là mais tant pis, j'aimais les fleurs, certaines peluches aussi et je me demandais pourquoi. On m'avait conçue artificiellement alors il aurait pu éviter ce genre de chose, de sentiments non ? Pas sûr, et puis qu'est-ce que je connais de la science moi ? Seulement ma présence dans ce monde et de quelques autres.

Je gardais les yeux fermés, me laissant bercée par les effluves de fleurs, mais bon, j'ouvris alors les yeux, le premier miracle étant qu'il faisait jour, d'ailleurs, la lumière du jour m'aveugla violemment ce qui n'était pas franchement agréable, mais cela passa assez rapidement, mes yeux s'habituant peu à peu à la luminosité ambiante. Sacré Soleil !
Je m'étirais, puis décida de me balader un peu, doucement, tranquillement et puis si quelqu'un croisait mon chemin, on verrait. J'affichais un sourire quelque peu inquiétant mais tant pis.

Au bout d'un moment je décidais de suivre l'appel de la pâquerette, me laissant guider par quelques unes de mes fleurs préférées pour arriver presque nez à nez à une jeune fille près d'un arbre immense. Elle avait de longs cheveux chocolat et je me demandais ce qu'elle faisait là. Quoi ? Moi je peux, pas elle ! Bref. J'étais plus indulgente avec les filles plutôt qu'avec les garçons. Je m'assis alors au beau milieu de mes pâquerettes face à la demoiselle. Je la regardais me demandant si c'était quelqu'un d'intéressant ou non. Autant en avoir le cœur net.


« Je suis une plante, vendue également en fleur coupée, je peux être hollandais, ou de jardin...
Mes feuilles ont une forme très caractéristique, et je peux être de diverses couleurs, allant du blanc, en passant par le violet mais aussi le noir....
Qui suis je ? »
, lui demandais-je pour toute présentation.

Si elle trouvait peut-être pourrions nous discuter. Si elle ne trouve pas, nous verrons alors sa réponse mais attention, je ne suis ni patiente ni très très gentille.


Réponse:
 


Revenir en haut Aller en bas
 
En leur fort intérieur, les filles sont des fleurs délicates et fragiles, quoi qu'elles laissent paraître. :: Cassandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karneval RPG :: Section HRP :: RP abandonnés/Terminés-
Sauter vers: