Karneval RPG

Forum RPG basé sur le manga KARNEVAL
 

Partagez | 
 

 Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Sam 29 Juin - 19:47

Pourquoi je bougeais plus ? Je restais dans la rue devant le hall d'entrée comme une âme perdu qui aire dans le vide. Porter ses sacs commençais à sérieusement me gonfler. En plus, il n'y avait presque plus rien dedans quelques légumes qui se battaient en duel... Pourquoi je m'intéresse à cela !

« Fait chier bordel ! »

Sans réfléchir, je balance le sac par terre assez violemment, énervée, perdu, triste, l'envie de retourner le voir, tout se mélangeaient et devenaient un grand fouillis qui me fessais presque perdre la tête. Il ne voulait pas de moi pourquoi je m'accrochais à lui comme ça, quand j'y repense sa dernière étreinte a fait battre la chamade à mon cœur comme aucune personne ne l'avait fait, J'avais besoin de lui ? Je serrais les poings le cœur rongé par la tristesse et une sensation que je ne connaissais pas trop, mais qui me fessaient horriblement mal. Même si je voulais m'arrêter de pleurer les larmes coulaient d'elle-même à croire qu'elles avaient leurs propres consciences pour me faire comprendre que j'avais peu être fait la plus grosse erreur de ma vie. Plic plac ploc... le bruit de larmes qui tombaient....plis plac ploc... le bruit aussi des morceaux de mon cœur qui s'effrite et qui tombe en miette. Sa fessait un petit moment que je restais plantée là en pleine circulation comme un arbre, j'attendais de pousser ? Je ne sais pas ... je sais plus...j'en peux plus !

« HIIIIIIIIIII !!!!!!!AAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH »

Une femme hurlait comme à la mort, par réflexe je cherche d'où vient le crie et repère une jeune femme horrifiée. Je vais la rejoindre en pressant le pas inquiète de ce qui se passe, je suis avant tout un agent de circus, un fantassin. Je m'approche d'elle commence à lui parler pour savoir ce qui lui prend. Elle bégaye et fini par me pointer le haut de du bâtiment de Shin. Je lève le regard suivant ce qu'elle voulait me montrer.

« C'est une blague ! »

Je reste figée devant ce que je vois, le haut à la fenêtre, les jambes pendantes dans le vide, Shin, j'étais paralysée, la peur me prenait l'estomac, les yeux rivés sur lui. Que fait-il ? Que lui arrive-t-il ? Pourquoi fait-il ça ? C'est à peine si je clignais des yeux pour ne pas le quitter une seconde du regard. J'allais le perdre ? Impossible, je ne voulais pas le perdre même si je ne pouvais pas l'avoir. L'idée même de cette perte me terrifiait... Shin... Je ne pouvais pas me résoudre à ne plus le voir, plus voir son visage, ses yeux, sentir sa chaleur, ses bras, le toucher, l'embrasser... Il voulait quitter cette vie à cause de ce que je lui ai dit ? Il a mal pris ... Je suis qu'une empotée, une idiote ! Alors que je me torturais toute seule, je sens quelqu'un qui me tire le bras, me retournant brusquement, je revois le même homme qui m'avait gentiment apporté les barres chocolatées et rendues mon poivron perdu... Décidément, il me suit partout celui-là !

« Qu'est-ce qui c'est passé dans la salle avec Monsieur Kurosaki ! »

Et bien quelle agressivité, ça me choque presque. Je le fixais comme un chien devant sa gamelle vide, je ne comprenais vraiment pas ce qu'il me demandait. Ce qui c'est passé ? Il s'est passé que j'étais ... Non, je suis attirée par votre patron... Un patron qui me semblait déjà pris. Mais maintenant, j'ai des doutes vu son comportement radical. Voilà ce que je voulais dire, mais les seules choses qui sortaient de ma bouche, c'était un ramassis de voyelles et de consonne sans logique. Le regard de l'homme semblait m'accuser de tous les maux de la terre. Et surtout de celui du changement brutal de comportement de son patron. Au fond je le comprends, une personne débarque de nulle part et vient, littéralement, foutre sa merde dans leur train train quotidien. Y a de quoi lui en vouloir et en l'occurrence ici cette personne, c'était moi...je reporte mon regard sur Shin en colère contre-lui. Oui, en colère ! Il voulait en finir pour ... En faite, je ne savais pas trop, mais je n'avais que des suppositions, mais ne voulais pas me reposer dessus vu que jusqu'à maintenant, je me suis gourée sur toute la ligne. Je ferme les yeux et reprends mon calme et mes esprits. Enfin ce qu'il en restait, je ramasse le fameux poivron, celui-là va devenir mon légume à force ! Enfin bref, je regarde, non, je fusille Shin du regard même si à cette hauteur, il ne pouvait le voir. Je m'envole et me positionne à son niveau et lui fais un véritable « Head-Shoot » avec le pauvre poivron. Je ne sais pas ce qui ma pris mais je peux vous dire que c'était une véritable pulsion ! Je me pose sur la rambarde, par chance ou pas... le poivron que je lui ai lancé la fait basculer en arrière et retomber dans la salle. Je soupire un peu soulagée qu'il soit en pseudo-sécurité. Je décide de m'approcher de lui.

« NON MAIS TA PAS LES IDEES CLAIRES ! »

Je décide par colère, mais aussi cette pulsion de tout à l'heure de m'asseoir sur son ventre à califourchon et lui prend le col brusquement lui levant le torse vers moi.

« Se suicider et la solution la plus lâche que je connaisse ! Et puis d'ailleurs, j'espère pour toi que t'avais une bonne raison ! »

Je me mets à le tutoyer, le vous ne marche pas quand on est en colère ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Sam 29 Juin - 20:17

    Je voulais...du calme, juste de quoi me reposer, le temps... de faire le point, de me remettre d'aplomb. Le temps de redevenir cet être au cœur de pierre que tout le monde voit en moi. Juste cela. En fermant les yeux, je me sentais presque bien. Presque, il y avait toujours une sensation dans ma poitrine, comme si mon cœur se déchirait à cause d'une fille. Non, à cause de Rasberry. J'y pensais, encore et encore. Elle était dans mes pensées, même si j'espérais l'oublier. Après cette journée, elle allais s'en aller, trouver ses amis et ne plus jamais penser à cela. C'était la vie et je venais d'en subir l'une de ses cruelles épreuves. Quand je vous dit que c'est un cauchemar. Eh bien, l'une des choses les plus importantes dans la vie, se poser avec une personne qui sera à jamais votre âme-soeur, échec critique. Cela vous étonne ? Pas moi. Et puis après le marteau piqueur dans ma tête, cette chaleur étouffante vint un sale coup dans ma caboche qui me fait tomber à l'intérieur de la pièce. Je me laisse tomber sans forcer le moins du monde pour retenir ma chute. Pourquoi faire ? Parce que justement ça ne servait à rien. Et puis ça m'avait assommé, oui, je sais il m'en faut peu, mais là je ne me sentais pas super bien physiquement et moralement donc, je me permettais un peu de repos. Enfin. Presque.

    Et hop, un poids sur mon ventre. J'avais du mal à respirer maintenant ! J'avais toujours les yeux fermés, ne demandant seulement qu'on me laisse tranquille lorsque j'entendis une voix. Non, SA voix.

    Elle me disait que j'avais pas les idées claires. Mes lèvres formèrent un petit rictus. Non, sans blague vraiment, elle est médecin ? Pas besoin d'être voyant pour voir que je n'étais pas bien ! Même un aveugle l'aurait vu, c'est pour dire...
    Ma tête était légèrement décollée du sol et ça me faisais une sensation étrange de flottement, une sensation assez désagréable. Je me forçais alors d'ouvrir les yeux, me prenant des reproches à propos de suicide et tout. Preuve qu'on moins ça j'avais bien dit qu'ils étaient prévisibles.
    Tutoiement autorisé pour engueuler une personne. Apparemment oui, mais bon, vous voulez que je fasse quoi. Je n'ai pas la force de faire quoi que ce soit, de réfuter ou autre.

    Je la regarde froidement, pire que tout d'ailleurs, je crois que je suis un peu en colère et ce put*** de mal de tête !


    « Je ne voulais pas me suicider. Franchement tous une bande d'empaffés ! Je voulais de l'air, je ne me sens pas bien, c'est un problème ? De toute façon ce n'est même pas la peine de m'expliquer, vous n'avez pas l'air de comprendre et puis, vous vous en foutez. Tous. »

    Je la pousse fortement, avec peu de ménagement mais un peu de retenue. Ensuite je me lève, titubant à cause du choc mais surtout de la fièvre. Je vais jusqu'à la salle de bain, me rafraîchir, j'ai besoin de frai, de froid. Je ne ferme pas la porte sinon je ne sais pas ce que Damian ou Rasberry va faire alors, je ne fais rien pour me cacher. J'ai mal, mal physiquement, mal parce que je me suis fait rejeter, à bout de nerfs parce que je suis trop fatigué pour réfléchir.
    Je reviens dans la pièce, m'appuyant contre le pas de la porte, regarde Damian assez longtemps pour qu'il comprenne que je n'ai pas besoin de lui pour le moment, puis regard Rasberry.


    « Pourquoi être revenue ? Ne me dites pas que je vous manquais ou alors que vous vous inquiétais car c'est faux. Si c'était le cas vous ne seriez pas partie de la sorte il y a à peine un quart d'heure. »

    Je titubais jusqu'au lit où je m'allongeais, cachant mon visage de la main et me demandant ce que je faisais... J'étais vraiment pitoyable.


Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Dim 30 Juin - 10:20

« Je ne voulais pas me suicider. Franchement tous une bande d'empaffés ! Je voulais de l'air, je ne me sens pas bien, c'est un problème ? De toute façon ce n'est même pas la peine de m'expliquer, vous n'avez pas l'air de comprendre et puis, vous vous en foutez. Tous. »

QUOI ? Comment il ose être aussi désagréable après nous avoir fait une telle peur... Son regard me glaça le sang et me fit frissonner de tout mon corps, son regard été comme un poignard qu'il enfonçait dans mon cœur. Un regard de rejet total.... Décidément, il est vraiment dur à cerner... Mais pour une raison que je ne m'expliquais pas, je trouvais cela très attirant, extrêmement attirant. Je le regardais en clignant des yeux, mais je n’ai pas le temps d'ouvrir la bouche pour répliquer qu'il me pousse « gentiment » Ironie pour se libérer et partir direction la salle d'eau. Il s'amblait vraiment mal, et je me sentais plus que coupable de son état, j'avais le poing serré sur ma poitrine et je regardais tristement le sol, espérant peu être qu'il allait me gober et me faire disparaitre Honteuse, oui, j'étais honteuse, en plus ses dernières paroles m'avais blessé, « vous n'avez pas l'air de comprendre et puis, vous vous en foutez. Tous. » Non moi, je m'n'en foutais pas, au contraire, je ne supporterais pas de te perdre... je ne voulais pas...je te voulais... ! Allez dire ça à quelqu'un qui croit que vous le prenait par pitié et qui sonne l'impression de ne pas vous supporter. Je ne quittais pas le sol des yeux, on aurait dit une enfant qui venait de se faire punir et qui reste immobile sans chercher a se défendre. Je relève discrètement les yeux vers lui, il était contre le pas de la porte et nous regardait à tour de rôle son garde du corps qui nous avait rejoints aussi inquiet que je l'étais et moi.

« Pourquoi être revenue ? Ne me dites pas que je vous manquais ou alors que vous vous inquiétais car c'est faux. Si c'était le cas vous ne seriez pas partie de la sorte il y a à peine un quart d'heure. »

Je le regardais bouche bée, je ne savais pas quoi répondre, il avait mal pris mon départ ? Je me pinçais la lèvre, alors, il tient à moi ça veut dire ? Je n'ai fait que le blesser ? Mais il est tellement compliqué, difficile à cerner, toute son attitude donnait l'impression qu'il ne voulait pas trahir quelqu'un. Pour d'après ce qu'il dit ce n'était pas le cas. Titubant, il allait s'allonger sur le lit en se couvrant le visage. Il ne fessait même plus attention, même plus attention à moi... Après tout c'est normal, je n'ai pas su saisir ma chance au bon moment et il avait autre chose à faire courir après une gamine. Je me mordais tellement la lèvre que je la fis saigner, une sorte de punition pour ma débilité.

« Je suis vraiment cruche.... »

Je commençais à suturer sérieusement avec cette histoire, et je n'aimais pas perdre pied comme cela. Relevant la tête, je le fixais allongé sur son lit et réfléchissais ... Non en faite, je ne réfléchis pas, j'en avais marre, réfléchir ne m'a causé que des problèmes depuis notre rencontre alors autant aller au feeling ou plutôt « agir avant de réfléchir » comme je sais si bien le faire. Après tout maintenant, je ne pouvais pas plus m'enfoncer que je ne le suis déjà ! Je me relève comme un ressort et me dirige d'un pas ferme vers Monsieur. Sans le laisser réagir ou parler je monte aussi sur le lit et m'assois sur son bassin, mes cuisses collées sur ses flancs, oui ce n'est pas la meilleure idée du siècle mais là au moins j'étais sûr qu'il m'écouterait..Du moins je le l'espère ! Plaquant mes mains sur son épaule, je me penche sur lui. D'un point de vu externe, la scène pourrait sembler un peu oser, voit indécente, mais qu'ils causent je n'avais rien à perdre, sauf lui et pour l'instant c'est lui qui comptait le plus à mes yeux. Je jette un léger regard à son garde du corps qui nous regardait assez bizarrement, mais surtout gêné d'âpres les rougeurs sure ses joues. Je reporte mon regard sur celui qui tient mon cœur au bout d'une ficelle.

« Écoute-moi bien ! J'ai vraiment du mal à te comprendre... j'ne sais pas ce qui se passe, t'es changements d'humeur, de personnalités presque, mais je peux te rassurer que ça me fait vraiment mais vraiment pas plaisir que tu ose dire que je suis une hypocrite ! Si je m'en « foutez » de toi comme tu la si joliment bien dit tout à l'heure, je ne serais pas en train de pleurer comme une fontaine et ni assise sur toi pour te dire ce que je ressens ! Entre nous, je pense surtout que c'est toi qui ne sais pas ce qu'il veut ! Monsieur Kurosaki ! »

Je me rapprochais de plus en plus de son visage, mes cheveux tombaient de part et d'autre de nos visages ce qui fessait comme un rideau qui nous séparaient de la salle. Malgré ma colère contre lui, mon cœur battait la chamade rien qu'a son contact, je sentais de légers frissons dans mon estomac mais devais rester sérieuse malgré que mes yeux descendaient tout seul sur ses lèvres qui se tenaient qu'a quelque centimètre des miennes. Et la position que j'avais prise n'arrangeait pas les choses. J'attendais fermement une réponse de sa part ne quittant pas ses yeux et ses lèvres je l’avoue, du regard .

« Si ont jouait cartes sur table maintenant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Lun 1 Juil - 19:33

    Pourquoi ne me laissais-t-on pas en paix ? J'avais besoin de calme, je n'avais pas envie que l'on vienne me faire des leçons de moral alors que c'était eux qui avaient directement sauté aux conclusions. Est-ce que j'aurai pu me suicider, disons plus est-ce que j'aurai été capable de sauter ? Honnêtement, je ne sais pas, peut-être oui, pourquoi pas, si ensuite je ne plus rien ? Qu'est-ce que je dis moi ! Le suicide est la solution du lâche, c'était aussi « sa » solution. Pas la mienne, moi j'avais affronté tous mes problèmes les uns après les autres pour en arriver aujourd'hui et maintenant... Comme un guerrier fatigué j'avais besoin de repos avant de reprendre mon périple. Laissez-moi juste, une heure ou deux, non, en fait j'avais besoin d'une journée entière au moins pour me remettre au travail, celui-ci était mon meilleur allié devant le rejet.

    Alors que je commençais à m'endormir, je sentis un poids sur mon bassin et des mains assez puissantes pour le retenir sur mes épaules, j'ouvrais alors les deux pour voir la jeune femme, car j'étais certain qu'il n'y avait qu'une touffe rose pour pouvoir faire une chose pareille.


    « Écoute-moi bien ! J'ai vraiment du mal à te comprendre... j'ne sais pas ce qui se passe, t'es changements d'humeur, de personnalités presque, mais je peux te rassurer que ça me fait vraiment mais vraiment pas plaisir que tu ose dire que je suis une hypocrite ! Si je m'en « foutez » de toi comme tu la si joliment bien dit tout à l'heure, je ne serais pas en train de pleurer comme une fontaine et ni assise sur toi pour te dire ce que je ressens ! Entre nous, je pense surtout que c'est toi qui ne sais pas ce qu'il veut ! Monsieur Kurosaki ! »

    Oh, oh... Vexée parce que j'ai dit qu'elle s'en foutait ? J'avais presque envie de rire, la seule chose qui me retenait était qu'elle semblait sérieuse, elle semblait attachée à moi ? Impossible et stupide, pas après m'avoir fait comprendre qu'elle préférais s'en aller plutôt que de rester.

    « Si on jouait cartes sur table maintenant ! »

    Je la regardais et la voir de cette façon ne faisait qu'agrandir le fait que je l'aimais bien, elle n'était pas du genre à se laisser découragée par de simples paroles, elle était encore là alors que beaucoup auraient prit leurs jambes à leur cou.

    « Que veux tu que je te dise Rasberry ? Franchement. »

    Je soupirais, la laissant sur moi, ce n'était pas dérangeant du tout et puis même si j'avais voulu, je n'aurai pas pu y faire quand chose, avec la tête qui tournait il valait mieux que je garde un appui solide comme une personne par exemple. Qu'elle soit jolie et entêtée n'enlevait en rien son charme.
    Je la regardais froidement, me demandant réellement ce qu'elle voulait que je lui dise...


    « Princesse, je ne vois pas pourquoi tu essayes même de me comprendre, tu penses réellement que ça en vaut la peine ? »

    Je me détestais, je voulais justement qu'elle reste, qu'elle s'intéresse à moi, rien qu'un instant qu'on ne voit plus que moi, et moi seul, l'homme. Je soupirais, voyant qu'elle ne semblait pas s'en aller, un soupire certes, mais de soulagement. Je ne savais pas si elle avait capté la différence mais tant pis.
    J'essayais de me relever, mais faut pas croire, cette femme a de la poigne, Circus, Circus, vous êtes bien entraînés, hein ? Ça m'énervais de ne pas pouvoir décider de mes mouvements, de ne pas pouvoir parler librement, de ne pas trouver les mots.


    « Je ne sais pas ce que tu veux connaître de moi, mais sache une seule chose, une fois entrée tu ne pourras plus faire marche arrière car je ne pourrais pas te laisser partir. C'est ta dernière chance. Alors choisis... »

    Je forçais un peu, non pas pour me libérer, je le faisais pour pouvoir la prendre dans mes bras, la presser doucement dans mes bras, au moins une dernière fois, ensuite ce serait à elle de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Mar 2 Juil - 11:28

Il me regardait, un silence presque pesant nous entourait. Je ne le lâchais pas du regard et lui non plus apparemment. Et son garde du corps non plus d'ailleurs, à croire qu'il regardait un film, il ne lui manquait plus que le pop-corn car il s'était installé sur un fauteuil un peu en retré, pour nous surveiller? Je pense surtout qu'il se méfiait de moi, après tout il a cru que son boss allait sauter par la fenêtre à cause de moi! Ne lâchant pas mon sérieux les sourcils légèrement froncés je me tenais toujours au dessus de lui, les mains sur ses épaules, je tenais ma position et je ne lâcherais pas le morceau!

« Que veux tu que je te dise Rasberry ? Franchement. »

Ah ça y est, il décide de me tutoyer? cela veut il dire que nous nous sommes rapprochés? En tout mis à part le tutoiement, je restais quand même blasé qu'il réponde par une question. Il joue peu être à tourner autour du pot! Et franchement s'il continue, il allait vite savoir que la patience et moi ça fait cent. Je restais calme, il faut dire que dans la position, au sens propre, que je nous ai mise, personnellement je ne me sentais pas du tout le coeur à m'énerver. Etre littéralement sur lui me perturbait, tant émotionnellement que physiquement. Et les bouffées de chaleur qui me prenaient le corps ne disaient pas le contraire. Perdu dans mes pensées, je revient vite sur terre lorsqu'il enchaine.


« Princesse, je ne vois pas pourquoi tu essayes même de me comprendre, tu penses réellement que ça en vaut la peine ? »

Princesse? Ce mot me fit frissonner, dans le bon sens du terme... les yeux écarquillées je retire mais mains de ses épaules pour me mettre droite sur lui. Tournant brusquement la tête pour qu'il ne me voit pas dans cet état j'affichais une petite mou, la bouche en cul de poule. Ce n'est pas un gros mot! On ne vous la jamais dit quand vous étiez petit?

"J'essaie au moins, ça s'appelle faire des efforts! Et oui je pense que ça en vaut la peine, quand on s'intéresse à quelqu'un on cherche à la connaitre c'est la logique des choses, sauf si pour toi une autre logique existe!"

J'appuyais les fins de mes phrases pour donner un air à mon discours, certes pas mirobolant, mais sincère. Je n'osais toujours pas le regarder, je voulais attendre que les rougeurs, la chaleur de mes joues s'estompe. Je prenais de grandes inspirations pour me calmer, c'est fou l'effet qu'il me fessait et qu'il ne s'en aperçoive toujours pas.  Je jetais des coup d'oeil à ce Damien, j'avais fini par retenir son nom oui, même si Mister chocolate me trottais dans la tête! Je recommençais à me perdre dans mes pensées avec un regard plutôt insistant sur ce pauvre Damien, non pas que Shin m'ennuyait, plutôt qu'il me perturbait. Dans le bon sens, alors garder mon sérieux était difficile, il fallait que je trouve une façon de me défaire de son emprise, et me perdre dans des idées puériles et totalement inutiles était une façon de me remettre les idées en place quelque secondes. D'ailleurs, je décroche vite mon regard du garde, surprise et presque choqué de ce que Shin venait de me dire.

« Je ne sais pas ce que tu veux connaître de moi, mais sache une seule chose, une fois entrée tu ne pourras plus faire marche arrière car je ne pourrais pas te laisser partir. C'est ta dernière chance. Alors choisis... »

Aucun retour en arrière? Il ne me laisserait pas partir? Sans me contrôler j'esquissais un sourire, si le contexte était différent j'aurais pris cette phrase comme un défis ou une mise en garde que je me ferrais une joie de sauter. Je penche la tête avec mon petit sourire et le fixe dans ses magnifiques yeux verrons.

"Je suis prête à prendre le risque, j'aime les défis."

Je reprends cette mauvaise, ou pas d'ailleurs, manie de me pencher au dessus de lui plutôt proche de son visage, les mains sur sa poitrine. Et en chuchotant.

"Qui te dit que j'aurais envie de partir?"

Je le regarde doucement, un autre silence ce pose dans la pièce. Oui je voulais rentrer dans son mode comme il le dit, si c'est la seul façon de pouvoir l'approcher, le sentire à mes côtés, le toucher, J'étais prête, je ne reculerais pas en si bon chemin, si proche de lui... Je le fixais, mes yeux ne voulaient plus le quitter, moi non plus d'ailleurs, sans le vouloir je resserrerais mes jambes sur sa taille. J'étais presque allongé sur lui que j'en étais gênée et rougissais de plus belle, mais ce n'est pas pour autant que je me relevais. Je me sentais bien, sa chaleur m'attirait contre lui comme une mouche sur du miel! Les yeux dans son regard descendaient progressivement, une fois de plus sur la partie inférieure de son visage, sur ses lèvres, Charnues et douces, du moins je suppose. Mon esprit me disait, cette vicieuse, de les gouter! Je me mordais la lèvre avec cette méchante envie qui me tournait en tête. Fermant les yeux pour ne pas faire de dérapage, je me relève aussi sec mais toujours assise sur son bassin. Sans le vouloir, j'avais descendu mes mains sur son ventre en suivant un chemin tout tracé, épaules, poitrine, torse et ventre. Le plus perturbant c'est que je l'ai fait avec une délicatesse que je me surprenais moi même. Automatiquement je mets à rougir affreusement de mon geste même si lui il ne la pas comprit ou senti. Croisant les bras je le fixe comme de rien n'était. Mon coeur allait se décrocher de ma poitrine mais ce n'est pas grave, j'adorais cette sensation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Mar 2 Juil - 12:57


    Je la trouvais de plus en plus intéressante et c'était plutôt mauvais pour elle, car si elle décidait de rester quand même, alors je devrais la voir assez souvent et mieux la connaître. Ensuite cela compromettait aussi le partenariat économique instauré avec Kafka. Heureusement que j'avais prévu certaines choses pour m'en sortir juste au cas où. Mon père aurait été fier de moi, j'étais aussi malin que lui par moment. Je rirais jaune intérieurement bien sûr, mais franchement, lorsque l'on vous dit que vous ressemblez au tueur de votre mère, vous devez le prendre comment ? Mal je pense. Il avait certes pas que des défauts mais quand même. C'était en grande partie à cause de lui que j'étais ainsi.
    Mes paroles apparemment ne tombaient pas dans l'oreille d'une sourde. Elle semblait assez troublée, et c'était ce que je voulais, semer le doute dans son esprit pour qu'elle puisse dire la vérité et ce qu'elle désire réellement. Puis je reportais mon attention sur Damian qui s'était installé dans un fauteuil sans aucun doute pour surveiller Rasberry jusqu'à ce qu'il soit convaincu qu'elle n'était pas une menace. Ce qu'il y avait de bien chez lui c'est aussi qu'il savait se faire oublier, et donc c'était comme si nous étions seuls, même si j'avouais que sa présence me dérangeais un peu.

    C'est alors que « Princesse » me regarda droit dans les yeux, me disant qu'elle adorait les défis, alors elle était comme moi, m'enfin, ça voulait dire aussi qu'elle était têtue et tenace. Je repensais à ses paroles, me disant qu'au moins elle essayait de me comprendre que c'était logique pour elle. Je souriais un peu, puis elle demandant ce qui me disait qu'elle voulait partir.
    Je regardais alors de nouveau en direction de mon garde du corps en chef. Puis je pris la parole.


    « Navré Damian, mais vous pouvez partir, je ne pense pas qu'il se passe quoi que ce soit de négatif à présent. »

    Il hésita assez longtemps avant de nous laisser seuls, fermant la porte derrière lui. Merci mon ami ? On verra ça, plus tard, je regardais ou plutôt fixais Rasberry intensément puis répondis enfin.

    « Tu es partie lorsque je t'es demandé de rester, et tu t'es fait des films toute seule sans même vouloir entendre la vérité. Ensuite. Personne ne souhaite rester avec moi, donc pourquoi ferais-tu exception à la règle ? »

    J'étais parfaitement clame, posé, même si j'avais conscience de ses doigts sur mon corps, elle me fit frissonner, je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Elle était la seule qui parvenait à faire de telles choses. Je soupirais tranquillement pour garder mon calme et pour rester aussi tranquille que j'avais l'air. Il ne faut pas croire, cela demande beaucoup d'entraînement.

    « J'ai du mal à te comprendre, pour moi tu es une énigme, comme insaisissable. Je ne vais pas mentir, ni continuer à faire l'indifférent puisque tu as fait ton choix. Je ne comprends pas pourquoi je suis dans tous mes états face à toi, je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas envie que tu partes non plus. Cela défie toute logique. »

    Je la regardais le regard brûlant, mes joues rougissant un peu, mais je restais maître de moi-même, peut-être qu'elle saurait la réponse à mes questions. Que se passe-t-il ? Est-ce de...l'Amour ? J'ai besoin de comprendre, même si pour cela je dois être cash, et me livrer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Mar 2 Juil - 14:37

Après avoir gentiment demandé à son subordonné de partir, on se retrouve seul, une intimité qui me plaisais bien. Je suivais Damian du regard et lui ne me relâchait pas non plus avec des yeux qui disaient "je t'es à l'oeil fillette". Juste pour pousser le bouchon je lui fais un grand sourire et penche la tête pour le remercier. Mon regard se repose sur Shin, Je lâche un petit soupir et attrape mes cheveux pour les mettre tous sur le côté, j'avais un peu chaud c'est vrai. Mais je le gardais pour moi, ce n'était pas une chaleur dû à la pièce ou au temps, mais dû à Shin. Je décide de quitter ma veste, j'avais bien l'intention d'avoir le fin mot de l'histoire, alors autant me mettre à l'aise. Une fois seule il relança la discussion.

« Tu es partie lorsque je t'es demandé de rester, et tu t'es fait des films toute seule sans même vouloir entendre la vérité. Ensuite. Personne ne souhaite rester avec moi, donc pourquoi ferais-tu exception à la règle ? »

"Me faire des films? Tu te moques de moi? C'est qui qui joue les mec distant comme s'il se reprochait des choses? C'est qui qui est froid, alors que je fais des efforts des pour me rapprocher. Certes tu ma dit de rester, et croit moi c'est ce que je veux! D'ailleurs je serais pas encore ici si je voulais vraiment te fuire! Puis arrête de répondre par des questions! Je suis pas la seul en tord dans l'histoire que je sache Monsieur Ku-ro-sa-ki! T'aurais dû manger le poivron que j'tes lancés  tient!"

Ca ne voulait absolument rien dire et je ne répondais qu'à la moitier de ses questions, mais j'ai tout sorti , absolument tout ce qui me passait par la tête, Je sais pas mais je me sentais un peu légère. Même si je voulais dire encore plus et plus de choses personnelle ... mais on va garder cela pour plus tard! Une mine vraiment boudeuse et les bras fermement croisés je le fixais avec ...non je le fusillais du regard. Si on regarde la scène de l'extérieur on aurait cru une scène de ménage! Au fond de moi j'apprécier ce moment, je me sentais proche de lui.

"Et puis d'ailleurs, maintenant que je suis là j'ai l'impression que ça ne va pas non plus! C'est vrai j'ai mal compris tout à l'heure mais j'essai de me rattraper! Toi tu me fait que des repproches... J'attend aussi tes explications,  et cette fameuse vérité sur laquelle je suis passée!"

« J'ai du mal à te comprendre, pour moi tu es une énigme, comme insaisissable. Je ne vais pas mentir, ni continuer à faire l'indifférent puisque tu as fait ton choix. Je ne comprends pas pourquoi je suis dans tous mes états face à toi, je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas envie que tu partes non plus. Cela défie toute logique. »

"c'est pas vraiment une explication... "

Oui j'étais dur je l'avouai mais il le fallait, il me plait, je suis attirée vers lui alors que je ne le connait que de nom. C'est stupide? Immature? Peu être mais je ne pouvais pas me cacher ce que je ressentais pour lui. C'était différent de tout ce que j'avais vécu. Je ne voulais pas m'enflamer, mais je sentais qu'il était celui que je cherchais, celui que j'attendais depuis toutes ces années. L'homme qui me ferrait connaitre le vrai bonheur. Idéaliste? Peu être que je le suis mais je ne voulais pas abandonner sans essayer. Sinon je sais que je le regretterais toute ma vie.

"Tu ne comprend pas?"

J'avais du mal à le comprendre et sa depuis le début, mais je sais qu'une fois que je le connaitrais mieux je pourrais lire en lui comme un livre ouvert. Je voulais juste être fixée, savoir, savoir si ce que je ressentais pour lui était réciproque ou pas. Je clignais des yeux le regardant un moment puis sur un coup de tête, ne réfléchissant pas un seul instant. Je m'approche, pose mes mains de part et d'autre de sa tête, je rougissais avant même d'agir. Sans lui laisser le temps de réagir je pose mes lèvres sur les siennes.... un courant electrique me traverse littéralement le corps, une chaleur intense s'empare de celui ci et mes yeux se fermes tout seul. J'avais raison, ses lèvres étaient douces et chaudes, j'y ai goûté et j'adore ça....Peu être suis-je la seul à aprécier ce moment mais je regrette pas de l'avoir fait, j'avais comme un petit feu d'artifice dans l'estomac. C'était fanstastique, c'est la première fois que sa m'arrivais. Après quelques instant, je décroche délicatement mes lèvres comme pour faire durer la séparation au maximum, ne voulant pas cesser. Une fois séparées je ne bougeais plus, en faite je ne pouvais plus d'ailleurs, caché sous ma frange un peu honteuse, non vraiment gênée par mon geste j'arrivais encore à parler heureusement, mais d'un voix plutôt timide.

"Et la tu ne comprend toujours pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Dim 7 Juil - 12:50

    "Me faire des films? Tu te moques de moi? C'est qui qui joue les mecs distants comme s'il se reprochait des choses? C'est qui qui est froid, alors que je fais des efforts pour me rapprocher. Certes tu m'as dit de rester, et crois moi c'est ce que je veux! D'ailleurs je serais pas encore ici si je voulais vraiment te fuir! Puis arrête de répondre par des questions! Je suis pas la seule en tord dans l'histoire que je sache Monsieur Ku-ro-sa-ki! T'aurais dû manger le poivron que j't'ai lancé  tiens!"

    Je n'avais rien à me reprocher, je suis comme ça, je suis quelqu'un de distant de froid, pour mettre les gens à l'écart. En même temps je m'étais rendu compte que c'était aussi un moyen de tester les gens, savoir s'ils veulent réellement m'approcher. Seuls ceux assez forts, pouvaient espérer rester à mes côtés, c'était une loi, c'était ma loi, mon fonctionnement. Elle voulait rester, mais ce n'était que des mots, elle était partie et avait en un sens échoué à une partie du test. Je souriais un peu car elle n'aimait pas que je réponde par des questions, ce n'était pas ma faute, j'aimais ça et puis si ça l'embêtait un peu, pourquoi pas.

    "Et puis d'ailleurs, maintenant que je suis là j'ai l'impression que ça ne va pas non plus! C'est vrai j'ai mal compris tout à l'heure mais j'essaie de me rattraper! Toi tu me fais que des reproches... J'attends aussi tes explications,  et cette fameuse vérité sur laquelle je suis passée!"

    Je la regarde puis soupire longuement.

    « Petit un, je dois être malade, j'ai dû prendre froid car j'ai la tête qui tourne, des bouffée de chaleur et tout le toutim, étant la raison pour laquelle je suis allé sur cette fenêtre, soit, me rafraîchir. Petit deux ensuite, je suis célibataire et je ne vois pas pourquoi tu pensais le contraire ! »

    J'étais un peu en colère à présent et ça me faisait mal à la tête, je me sentais pas bien mais l'avoir près de moi et me concentrant sur elle, au moins je ne n'étais pas tout à fait comme dans un bateau, ce qui en soi était une chose très très positive.
    Elle me disait « tu ne comprends pas ? », bah non, sa propre logique féminine m'échappais, franchement, je ne savais pas ce que je devais dire ou faire avec elle, juste aucune idée, c'est alors qu'elle s'approchait encore plus en rougissant, d'ailleurs pourquoi elle rougissait ? C'est alors que je compris lorsqu'elle posa ses douces lèvres contre les miennes, dans un premier temps j'étais surpris puis finalement je fermais mes yeux à demi pour la regarder et je la serrai un peu contre moi.
    J'étais comme envoûté, tellement heureux et puis elle était si douce, et j'adorais ses lèvres légèrement pulpeuses...


    "Et là tu ne comprends toujours pas..."

    « Je vais laisser la logique de côté. »

    Je la pris dans mes bras et la fit basculer sur le côté, côté du mur, comme ça elle était entre le mur, et moi, et j'espérais franchement qu'elle choisirait le second. Je la regardais le regard un peu plus doux, très rouge aussi, j'étais gêné et heureux en même temps, puis je jouais avec ses longs cheveux roses. Je l'adorais, et j'étais sûr d'être tombé amoureux, ce baiser voulant dire que ce n'était pas vraiment à sens unique.

    « Tu es complexe quand même, mais... je...enfin...je crois que...je suis...amoureux...de toi. »

    Je me serrais un peu contre lle, faisant disparaître mon visage contre sa peau, dans ses cheveux, tellement j'étais gêné, oui, c'est une réaction immature, mais je n'y pouvait rien. C'était ma première amoureuse. Je crois, peut-être une en maternelle et encore... Donc voilà. C'était elle et personne d'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Dim 7 Juil - 14:44

J'essayais de me calmer, mais c'était peine perdue, il me perturbait. Je n'osais plus le regarder après mon geste, serrant les draps sous mes mains comme si je m'en voulais de quelque chose. Il ne m'avait pas rejeté pour le baiser, mais est-ce qu'il la prit comme moi, pour les mêmes raisons ? Où a-t-il juste encaissé le baiser pour ne pas être dur avec moi. Après tout, il ne fait pas ressentir ses sentiments, il l'a même dit, il ne sait pas le faire. Les joues brûlantes, je restais figée sur son torse. Quand il décide de me répondre.

« Je vais laisser la logique de côté. »

Une logique ? Mais quel logique bon sang, il n'y a pas de logique dans le fait qu'un homme plaise à une femme au point qu'elle l'embrasse alors qu'elle ne sait absolument rien sur lui, il n'y a pas de logique dans le fait qu'elle veuille à tout prix l'avoir, ni dans le fait qu'elle est à deux doigts de recommencer à pleurer de peur d'être la seule à ressentir de l'amour pour lui. Je me pinçais les lèvres, énervée, chamboulées, perdu mais certaine de vouloir rester avec lui le plut longtemps possible. Je n'ai pas le temps de plus réfléchir qu'il me fait basculer contre le mur. Bloquée entre lui et le mur j'écarquillais les yeux en le regardant surprise de son geste si soudain. Sur le coup, je m'étais accrochée à sa chemise. Je la relâche doucement, mais garde mes mains contre sa poitrine. Il me regardait avec des yeux, des yeux vraiment tendres. Complètement différents de tous les regards que j'ai eu l'occasion de voir depuis notre rencontre. Moi, je le fixais dans ces yeux vairons mes iris brillaient comme des petites flammes, de l'avoir si proche, sentir sa chaleur, ses bras, son regard sur moi.J Mon corps se réchauffait, d'une chaleur très douce et agréable. Après quelque petites secondes d'échange de regards, il décide de répliquer.

« Tu es complexe quand même, mais... je...enfin...je crois que...je suis...amoureux...de
toi. »


J'étais bouche bée.... il....lui.... cet homme qui fait littéralement battre la chamade à mon cœur, m'annonce qu'il était amoureux de moi? Comment est-ce possible ? je...Enfin il ne connait rien de moi, il me trouve même "complexe" si je reprends ce qu'il a dit. Ma respiration était courte et saccadée mes lèvres s'arquer toutes seules pour afficher un sourire de joie et de bonheur sur mon visage, ces derniers mots me fessais totalement fondre comme du beurre au soleil. Mes yeux devenaient humides. C'est alors qu'il blottit son visage dans mes cheveux, je pouvais sentir son parfum, sentir sa peau contre la mienne, sa douceur.

"Shin...."

Ma voix était presque tremblante, tellement faible que je n'étais pas sûr qu'il m'est entendu. Par réflexe, je passe ma main dans ses cheveux, caressant son crâne comme si je voulais le rassurer et me rassurer en même temps. Me cœur allait une fois de plus se décrocher de ma poitrine tellement il battait fort. Je ne voulais pas le lâcher, j'étais vraiment bien contre lui, le savoir avec moi m'apaisais. Je dépose un baiser sur son oreille délicatement et furtivement. Je me blottis aussi contre lui essayant de relever sa tête vers la mienne, je pose mon front contre le sien. Mes joues étaient rouge écarlate et mes yeux le fixaient comme la chose la plus importante pour moi. Une petite larme de joie me coulait sur la joue, j'esquissais en même temps un petit sourire et lui murmure.

"Toi aussi....toi aussi tu es complexe...et...j...si..."

Je n'arrivais pas à parler, j'en devenais presque ridicule devant lui. Je m'en voulais de pas pouvoir lui dire, d'habitude je n'avais pas de mal à dire ce que je pense.... mais maintenant que j'y pense, je n'ai jamais dit ce que je ressentais à un garçon, je n'est jamais ressenti ce que je ressent pour Shin d'ailleurs, il est le premier à me rendre comme ça. Est-ce que j'étais vraiment amoureuse ? ... Je crois bien que je viens de vivre le fameux coup de foudre. Je descends ma main sur son visage et effleure son nez avec le mien, nos visages étaient encore très proches. Je le regardais les yeux mis clos, tout en me collant contre lui pour mieux le sentir et profiter de ce moment au maximum.

"Je crois que je le suis aussi.... "

Tout en me rapprochant, je lui embrasse sur le coin des lèvres et chuchote.

"Je t'aime Shin Kurosaki"

Posant ma tête face à la sienne, je le regarde tendrement, passant mon pouce sur ses lèvres, douces, charnues, apaisantes, j'avais envi de renouveler notre précédent baiser mais je n'osais pas recommencer, mais le laisser aller à son rythme. Il n'y avait plus rien à part lui qui occupait mes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Mer 10 Juil - 12:43


    C'est vrai quoi ?! Lorsque l'Amour frappe à votre porte pour la première fois, vous pouvez le reconnaître ou alors rêver au fait que c'est bel et bien lui, qu'il est enfin arrivé pour vous.

    Ici l'amour a pris la forme d'une jeune femme aux cheveux roses, aux yeux brillants comme des étoiles, c'est aussi une personne assez surprenante, comme on en voit qu'une seule dans sa vie, une personne qui semble être en mesure d'éloigner les ténèbres dans votre cœur, une personne qui semble être la bonne pour vous, au point que vous n'êtes pas sûr de la mériter.
    C'est toujours ainsi et pourtant j'étais là, à la regarder, à vouloir la toucher et l'embrasser, profiter de cet instant comme s'il pouvait devenir l'éternité. Mon éternité. Un moment de manière indéfini qui nous permet au moins une fois dans sa vie, de s'épanouir rien qu'un peu et de penser à une vie moins seule. A une vie à deux ?

    Son odeur, sa voix, sa peau, sa douceur et sa chaleur, tout ce qui fait qu'elle me plait, son caractère, ses envies. J'aimais ou plutôt j'adorais me retrouver avec elle, j'avais l'impression que c'était elle depuis toujours, l'impression de la connaître depuis si longtemps. L'impression tout simplement que c'était mon âme-soeur. Relié à un fil invisible.

    Je la laisse m'embrasser le front, y déposer un baiser doux et retenu, je la regarde, laissant mes yeux plonger dans les siens, lorsqu'elle me dit que moi aussi je suis plutôt compliqué. Un compliment à mon sens car si c'était trop facile, est-ce que cela vous intéresserait ? Tout le monde est dans un univers de défi. Tout ce qui vous est inaccessible devient tout de suite votre but, un ultime à atteindre. C'est parce que c'est impossible que c'est le mieux et c'est en partie pour cela, qu'à mon sens nous étions attirés l'un par l'autre.

    Je sentais sa main toute contre moi, son souffle chaud et un peu accentué du fait que nous nous étions rapproché l'un de l'autre, elle me donnait envie de l'embrasser, la rendre heureuse. C'est bizarre comme des gestes, des mots peuvent vous perturber, vous faire changer à ce point. C'est à la fois bien, mais aussi cruellement effrayant.


    "Je t'aime Shin Kurosaki"

    Je la serrai alors toute contre moi, lui caressant le dos de mes doigts, essayant de ne pas trop réfléchir à la suite des événements même si je me posais pas mal de questions.
    Elle était entrée dans mon petit cercle fermé habituellement, elle était devenue une personne précieuse mais je ne la connaissais quasiment pas. Nous devions d'abord apprendre à nous connaître l'un l'autre pour ensuite pouvoir vivre une vie de couple.


    « Dis moi qui tu es Mademoiselle Raberry... », lui murmurais-je à l'oreille, la lui mordant tout doucement, avant de rompre un peu le contact et de la regarder dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Jeu 11 Juil - 15:08

Il me serrait contre lui, j'avais les yeux mis clos les mains contre sa poitrine. J'arrivais à entendre son coeur battre, ayant posé ma tête contre sa poitrine aussi, pour me blottir au maximum contre lui. Je me sentais agréablement bien, calme, apaisée, réconfortée. Je pourrais rester des heures comme celas, avec lui, contre lui, pas besoin de discuter, en effet le silence ici voulait tout dire. Qui aurait cru qu'une simple sortie au marché m'aurait menée jusque là, dans les bras d'un homme, l'homme qui a littéralement fait chavirer mon coeur, l'homme qui me rend toute chose rien qu'en me regardant, l'homme pour lequel je sentais mon coeur battre la chamade. L'homme de ma vie? Qui peux  le dire, après tout de lui je ne connais que le nom et qu'il doit être plutôt aisé vu qu'il a un garde du corps personnel. En tout cas une chose était sure à mes yeux, j'en étais tombée amoureuse, je ne sais pas mais ça je le savais. Car je me sentais en sécurité avec lui, comme si je n'avais pas besoin de le connaitre, car au fond, je le connaissais très bien. Difficile à expliquer, et ma phrase n'a peu être aucun sens pour vous, mais, je ne sais pas ce qui c'est passé avec lui, tout ce que je peux vous dire c'est que je découvre des sentiments que je n'avais jamais ressentis auparavant, ce n'était pas juste de l'attirance physique. C'était bien au delà... Il était comme l'homme parfait. Bien trop parfait pour exister? C'est ce que je me disais avant de le rencontrer. Je vous avou que ça me fait peur, mais je suis prête à prendre le risque, avec lui!

« Dis moi qui tu es Mademoiselle Raberry... »

Mon chevalier à l'odace de me mordiller l'oreille tout en se séparant délicatement de moi pour me regarder dans les yeux. Le moindre de ses gestes me donner une montée d'adrénaline, mais là, la façon dont il m'a mordu l'oreille ma littéralement fait exploser une bombe de sensations et de bien être dans le corps, je rougissais tellement que j'en étais gênée. Je le regardais, ses yeux étaient uniques et magnifiques, je ne me lasse pas de les admirer. Il voulait savoir qui j'étais? Logique, vous allez me dire. On ne se jette pas sur quelqu'un pour repartir sans la connaitre un minimum. J'esquissais un petit sourire et passai un bras sur sa taille et l'autre toujours collée sur sa poitrine à jouer avec ses boutons. Un petit truc anti stresse! Aucun commentaire... On était allongé tout les deux sur le même lit, y à t-il un meilleur endroit pour faire connaissance? Original comme endroit, mais notre rencontre n'a rien de banale en même temps.

"Demande moi ce que tu veux savoir et je tacherais d'y répondre~"

Ma voix avait pris un ton suave et doux en même temps, je chuchoté presque dû à notre proximité, qui avait le don d'éveiller tous mes sens, et quelques envies qui passaient par là. Sans gêne, je passe l'une de mes jambes entre les siennes. Un peu comme un serpent qui s'enroule autour de sa proie pour ne pas la perdre. J'avais bien décidé que c'était lui, et j'allais tout faire pour ne pas qu'il fasse partie du triste tableau de chasse qui montrait mes écheques à répétition, que je me traine depuis mes jeunes années. C'est lui que j'attendais depuis tout ce temps, je le sais, je le sens... J'étais peu être trop entreprenante? Je ne sais pas, j'ai toujours étais comme ça. Quand je veux quelque chose, je fais tout pour l'avoir, et je ne suis pas du genre à trop réfléchir, alors mes gestes se fessaient d'eux même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Mer 17 Juil - 11:45


    Certains silences sont pesant, d'autres eux, ne veulent pas dire que l'on s'ennuie. Ils veulent tout simplement dire que l'on profite de l'instant présent comme s'il pouvait durer une éternité. Je la serrai dans mes bras, espérant ne pas trop l'étouffer mais comme elle ne disait rien c'est que ça ne devait pas être le cas. Ou elle était déjà décédée. Je vérifiais que ce n'était pas le cas, lui ayant mordillé l'oreille tout doucement. Rasberry toujours en vie et parfaitement rougissante, très très mignonne et ça me fit sourire un peu. Elle était gênée mais moi j'y prenais un malin plaisir parce que cela prouvait que je lui faisais de l'effet n'est-ce pas ? Elle me dit alors que je n'avais qu'à poser des questions et qu'alors elle tâcherait d'y répondre. Puis elle s'installa confortablement se mettant à l'aise je dirais, me faisant rougir un peu. Mais je gardais ma main dans son dos, la soutenant un peu et le lui caressant tendrement.

    « Question 1 : Qu'est-ce que tu aimes ?
    Question 2 : Qu'est-ce que tu n'aimes pas ? »


    Je commençais par des questions simples, pouvant nous mettre tous les deux en confiance, après je poserais un peu d'autres questions. Mais bon, je voulais avant tout mieux la connaître et puis passer du temps avec elle. Je n'allais pas la lâcher comme ça, pas maintenant que j'ai trouver ce que je peux appeler la femme de vie. Comment ça c'est un peu tôt pour le dire ? Je crois en l'Amour et aussi dans les coups de foudre comme ce qu'il vient de se passer, normal quoi. J'attendais sa réponse, puis je lui fis un baiser tout doux, tout tendre, presque retenu. Avant de passer aux questions suivantes.

    « Question 3 : Où et dans quoi tu travailles ? »

    Ah ah...question piège disons que je voulais savoir ce qu'elle pouvait me dire sur son travail, mais aussi savoir si elle me mentirai beaucoup ou non. Voir sa réaction, l'analyser. Oui, je suis amoureux mais je reste aussi moi-même. Alors je voulais savoir si je pouvais malgré tout avoir confiance en elle ou non. La confiance est essentielle même dans un couple coup de foudre. Si, si je vous l'assure j'ai lu beaucoup d'études sur la questions.

    « Question 4 : Est-ce que tu es obligée de t'en aller ? »

    Oui une question plus personnelle qui me touchais vraiment. Je ne voulais pas qu'elle me laisse maintenant je voulais même qu'elle pose elle aussi des questions, mais si elle était attendue je me pouvais pas faire mon égoïste.
    Je la regardais dans les yeux, je voulais savoir si elle me dirai la vérité, mais plus que cela j'avais l'impression de pouvoir plonger dans ses magnifiques yeux.

    Je la câlinais, attendant les réponses à mes questions, n'étant bizarrement pas très patient lorsque cela semblait la concerner elle, mais bon, nous étions seuls alors, je pouvais bien me montrer sous un jour nouveau.


    « J'aimerai te garder encore un peu, rien que pour moi. », lui murmurais-je à l'oreille puis déposa un petit baiser juste derrière son l'oreille. ♥



HRP :: Désolé c'est court ><
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Ven 19 Juil - 11:08

Shin Kurosaki.....Shin.... Une assez impressionnante coïncidence pour ne pas être le coup du destin. Avoir le coup de foudre pour un garçon en un claquement de doigt qui de plus est porte le doux nom de Shin. Une façon de me dire que je ne doit pas oublier mon passé? Je ne sais pas, mais quand j'y pense, c'est assez perturbant. Je me tenais là contre lui, ambiance calme, il me tenait contre lui avec son regard incroyablement envoûtant et apaisant. Je pourrais rester des heures comme ça, avec lui, je caressais son visage en l'écoutant, c'est vrai que je n'avais qu'une envie, celle de l'embrasser, mais restons mature et convenable. Je lui avais dit qu'il pouvait me poser toutes les questions qu'il voulait et ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Ce que j'aime et ce que je n'aimais pas? Un bon commencement sachant que nous ne savons rien l'un de l'autre à part qu'une attirance très forte nous lie. Oui, une vraie attirance autant physique que mental, en tout cas dans mon cas, tout me plaisais et m'attirait chez lui. Ses yeux, son visage, son corps, ses lèvres, sa façon de parler, de réagir même son côté froid me plaisais alors que je suis l'exact opposé. Mais ne dit-on pas que les opposés s'attire? En voilà une belle démonstration, je dirais. Un sourire aux lèvres je me rapproche un peu plus de lui et parle a voix basse, oui car notre proximité n'était pas confort à parler comme le normal de plus parler à voix basse donne plus d'intimité a notre situation.

"Les macarons, les sucreries, les animaux, le rose, j'aime manger..en fait ça va être long si j'énumère tout ce que j'aime. Pour être simple, il n'y à pas grand chose que je n'aime pas. Il y a qu'une seule chose en faite...."

Ce que je déteste le plus au monde? Ceux qui son la cause de mon intégration à Circus. Car sans eux, je n'aurais pas eu ce passé, sans eux, je n'aurais pas perdu Shin, sans eux ... Les Vargas n'existeraient pas ! J'avais perdu mon sourire et ma brillance pendant ce moment de souvenirs douloureux, cachant mes yeux sous mes cheveux roses.

"Kafka... Voilà la seule chose qui me dégoûte..."

Je resserrais mes poings en attrapant sa chemise sans le vouloir, je sentais la colère me monter rien qu'en y pensant, mais très vite, je me suis contrôlée et dans un long souffle comme pour lâcher tous ses remords et cette colère, je relève le visage affichant de nouveau mon sourire et le regarde

"Il y a une chose aussi que j'aime plus que tout au monde, Ma petite Sae. Tu la rencontreras surement si tu veux toujours de moi après ce soir"

Lâchant un petit rire, je passe mes bras autour de son cou et remonte un peu ma jambe entre les siennes. Je vais me répéter, mais je ne voulais pas le lâcher ni le quitter, je me sentais vraiment bien avec lui. Il déposa un petit baiser furtif qui me fit battre le cœur à cent à l'heure, j'avais les yeux brillants et un petit sourire aux lèvres, j'adorais se contacte, sa chaleur, le sentiment de sécurité qu'il imposait. Il continua ses questions tout en me caressant le dos, si j'avais été un chat, je serais certainement en train de ronronner comme jamais. Il voulait savoir ou et dans quoi je travaillais. Une question très délicate pour ma personne. Même étant presque folle de lui, je restais un agent de Circus. Je ne peux en aucun cas divulguer des informations ici et là. Mais je peux très bien répondre sans rentrer dans les détails. Après tout, il m'a vu voler pour lui lancer mon petit poivron à la figure et je suis sur qu'il a déjà posé les yeux sur mon bracelet. Et vu son statut, je ne pense pas qu'il soit étranger à tout celas, même le simple artisan reconnait le bracelet de Circus quand il en voit un.

"C'est une question piège? ... Je m'avance un peu, mais je pense que tu le sais déjà, mais bon, je peux te répondre. Je suis de Fantassin de l'organisation mondial Circus. Et je n'ai pas de lieux fixes comme tu dois le savoir~"

J'esquissais un petit sourire narquois comme preuve que je pensais l'avoir coiffé au poteau. Mes doigts se perdaient dans ses cheveux. Mes yeux se perdaient dans les siens. Il avait enchaîné aussi vite de la question précédente avec une autre question qui je doit l'avouer, m'a vraiment touché. Je pris un petit moment pour y répondre, car je ne savais vraiment pas quoi dire. Il me demandait si je ne pouvais pas rester plus avec lui. Si ça ne tenait qu'à moi, j'arrêterais le temps pour passer ce moment de complicité et d'intimité avec lui. Mais malheureusement, je n'avais pas ce pouvoir, et en plus, le temps s'écoule à une vitesse voilà déjà trois heures et quart que j'avais appelé Sae et les autres pour leur dire que je rentrais. En soupirant, je lui jette un regard plutôt triste.

"Je souhaiterais rester aussi longtemps que possible, mais, j'ai des responsabilités et je pense que tu dois savoir ce que sait. Mais sa te donnera une excuse pour me revoir♥"

Un petit clin d'œil et je pose mes lèvres sur les siennes aussi furtivement que lui tout à l'heure, on aurait dit deux adolescents pré-pubair qui se fricote, ridicule mais j'adorais ça. J'adorais sentir ses lèvres sur les miennes. Il passe la tête sur mon visage et me murmure cette phrase, cette suite de mots qui me laissa bouche bée sur le coup, mais me mit de véritables étincelles dans les yeux et des palpitations dans tout le cœur.

« J'aimerais te garder encore un peu, rien que pour moi. »

Me blottissant contre lui les mots s'embrouillaient dans ma tête. Les phrases ne se formaient plus. Je colle ma tête contre sa poitrine, j'étais comme bouleversé perdu et en même temps heureuse et soulagé qu'il, mais dit cela. Les yeux mis clos, j'essayais de me calmer en écoutant son cœur battre, il semblait aussi rapide que le miens signe que je ne le laissait pas de marbre, j'esquissais un petit sourire sans le vouloir.

"Je voudrais rester pour toujours..."

D'une voix tremblante et presque inaudible, je n'étais sure qu'il m'ai entendu, mais dans tous les cas, je m'étais mise à rougir dépassant le rouge pivoine de mon fabuleux poivron, gênée de ce que je venais de dire. Je passe mes bras autour de ses hanches et cale ma tête dans le creux de son cou. Je sentais son parfum, doux et envoûtant. Une peau lisse et propice à y déposer des myriades de baisers... Je sentais des bouffées de chaleur, mais c'était vraiment agréable. Soupirant d'aise, je relève la tête avec une petit mou.

"Moi aussi je veux te poser des questions!"

Je me redresse un peu pour être à sa hauteur et face a son merveilleux visage, vous remarquez que j'embellis tout ce qui le concerne, tombez amoureux et vous comprendrez combien on trouve l'autre exceptionnel.

"Tu aimes quoi et tu détestes quoi? Ton travail consiste en quoi? Tu as quel âge "

Je lui posais les mêmes questions avec un petit sourire hautain mais gentil. Je colle mon front au siens, car j'avais une question qui me tenait vraiment à cœur, une question que l'on ne pose pas lors d'une rencontre, mais j'avais besoin de savoir pour ne pas tomber de haut. Et ne pas faire les mêmes erreurs que mon passé. S'il n'y répondait pas, je ne lui en voudrais pas, mais je resterais sur mes gardes et ne me dévoilerais pas tout d'un coup comme j'ai eu le malheur de faire certaine fois. Je voulais savoir si je pouvais envisager quelque chose de plus sérieux avec lui. Et comme je ne suis pas du genre a tourné autour du pot, il allait se recevoir la question du siècle...Ou pas.

"Une dernière question... Pourquoi moi? Qu'est-ce que je t'apporte... Je veux savoir ce que je suis pour toi..."

Je le fixais avec de grands yeux, espérant sincèrement qu'il réponde avec son cœur. Même si la réponse n'est pas à mon goût, je surmonterai ça... Comme d'habitude, ou peu être cela sera plus difficile sachant que je suis amoureuse, sincèrement de lui.

HRS RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Ven 19 Juil - 19:59


    Et c'est le moment que vous attendiez tous :: Question pour une Championne ! J'allais enfin la connaître un peu plus, mais j'avouais que je ne pensais pas avoir autant d'informations intéressantes. Je l'écoutais me dire ce qu'elle aimait tout d'abord, buvant ses paroles, la regardant amoureusement et notant bien soigneusement en mémoire tous ces détails. Les macarons, les sucreries, les animaux, ok, ensuite, le rose, je souris en entendant cela, me demandant ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas aimé... M'enfin, quelque chose que j'attendais. Qu'est-ce qu'elle n'aimait pas ? Je fus à la fois surpris et non surpris de la réponse. Bizarre hein ? Comme quoi je pouvais m'en doutais mais je ne pensais pas qu'elle me le dirai. Kafka. Cette organisation n'avait pas beaucoup d'amis et très peu alliés. Je faisais partis des alliés et donc par conséquent j'étais plutôt contre ma chère Rasberry. Conflit d'intérêt qui devrait bientôt être réglé avant que ça ne pose problème. Deux solutions, mais toutes deux pas simples.

    Je ne savais pas tout sur l'organisation, d'ailleurs je ne posais pas non plus trop de questions tant qu'on ne me demandais pas plus que ce que j'étais prêt à offrir.

    Je resserrais un peu mon étreinte sur ma comparse, espérant qu'elle n'affiche plus cet air triste, puis je continuais à la regarder. Elle me dit alors qu'il y avait aussi une chose qu'elle aime plus que tout au monde. Une personne s'appelant Sae et sans doute la personne qu'elle avait eu au téléphone quelques temps auparavant. Je la connaîtrais si je voulais toujours d'elle après ce soir ? Bon, bah Sae...enchanté, je crois. A bientôt... Lui déposant un petit baiser, j'adorais l'écouter parler, le son de sa voix était très mélodieux et croyez-moi je m'y connais. M'enfin, elle me fit sourire, elle savait que je savais qu'elle faisait partie de Circus. Très bien mademoiselle, je préfère ça, et en plus elle a été honnête donc ça va. Fantassin. Elle savait donc se battre...


    " Je souhaiterais rester aussi longtemps que possible, mais, j'ai des responsabilités et je pense que tu dois savoir ce que sait. Mais sa te donnera une excuse pour me revoir ♥ "

    « Je comprends, en effet. »

    Je laissais un peu de temps, le prenant pour la contempler, la toucher l'embrasser. Puis, elle trouva le moyen de me faire rougir en me disant qu'elle aimerait rester pour toujours. Mots dangereux mais qui me faisait étonnamment plaisir. Je ne m'y attendais pas mais c'était super.
    Apparemment c'était son tour de faire la série de questions. Elle me renvoyais à peu près mes propres questions. Ce que j'aime, n'aime pas et mon âge... Je souriais à cette question, elle pensait que j'avais quel âge ? J'étais plutôt amusé...


    « Alors...J'ai vingt-trois ans, j'aime...pas grand chose, la musique sans doute, sortir aussi et je n'aime pas...Je ne sais pas, disons que ça vient au fil du temps et des moments. Je n'aime pas trop les gamins qui braillent tout le temps, mais c'est passager... »

    Je réfléchissais, oui, j'avais fait le tour, j'aimais tout et rien, tout et son contraire.

    "Une dernière question... Pourquoi moi? Qu'est-ce que je t'apporte... Je veux savoir ce que je suis pour toi..."

    Je la regardais assez surpris par la question, puis finalement je me redressais un peu, réfléchissant légèrement avant de répondre sincèrement.

    « Pourquoi toi ? Parce que tu fais fondre mon cœur de glace et ce dès le premier regard. Parce que tu es têtue et que tu tentes quand même de me connaître malgré mon apparence froide et antipathique. Parce que tu es douce, magnifique et parce que l'Amour n'est pas une chose que l'on peut commander. Je serai bien bête de te laisser passer comme ça, son mon nez alors qu'il semble que j'ai une chance avec toi. Si on est destiné à quelqu'un, alors j'aimerai que ce soit toi. »

    Tout simplement, sincèrement et avec poésie ♥
Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Sam 20 Juil - 9:21

Il rougissait, j'avais réussi à le faire rougir. J'en étais un peu fière je l'avouai, en plus les joues rosées lui donnait un petit air cocasse qui me fessais litteralement craquer. Il m'écoutait attentivement comme s'il adorait cela, les hommes qui aime entendre une femmes parler parler parler est bien trop rare que l'on croyait qu'il avait disparue de la surface de la terre! Mais lui, je ne sais pas, je l'idéalise peu être un peu trop. En tout cas il me souriant et je voyais bien que c'était sincère et tendre, ça me réchauffais le coeur. A la suite de ma question il répondit sans broncher, j'apprend qu'il est plus âgé que moi de quatre ans mon ainé, J'adore! Il avait esquivé ou oublier ma question sur son travail, enfin ce n'est pas bien grave. J'avais déjà compris qu'il était le boss et qu'il travaillait dans la musique. Rapprochement? Le PDG d'un Label de musique? Ou un producteur de musique? Toute façon, le choix n'est pas large. Il n'aime pas, je cite "les gamins qui braillent tout le temps" ça veut dire quoi? J'ai pas bien saisi le sense de sa phrase. Mais franchement je pense que ça signifiait min exacte opposé, alors je souriais, avec l'attitude un peu enfantine, plus ça aller plus il me serrait contre lui, c'était attachant et sa renforcait les sentiments que j'avais pour lui. Rasberry Wood était bel et bien amoureuse de Son Chevalier Blanc. La question fatidique que je lui avais posée en dernier semblait le faire tiquer mais il se redressa et me regarda droit dans les yeux. Moi? j'étais assez surprise et curieuse de sa réponse, même si j'avais un peu la boule au ventre de ce qu'il allait dire.

« Pourquoi toi ? Parce que tu fais fondre mon cœur de glace, et ce dès le premier regard. Parce que tu es têtue et que tu tentes quand même de me connaître malgré mon apparence froide et antipathique. Parce que tu es douce, magnifique et parce que l'Amour n'est pas une chose que l'on peut commander. Je serai bien bête de te laisser passer comme ça, son mon nez alors qu'il semble que j'aie une chance avec toi. Si on est destiné à quelqu'un, alors j'aimerais que ce soit toi. »

"..."

Quoi dire? Comment réagir? Je n'avais jamais entendu ces mots, jamais Oh grand jamais un homme m'avait dit ces paroles, cet enchaînement de mots. Les larmes coulaient toutes seule, allant mouiller le coussin qu'on partageait, mes yeux grands ouverts, brillaient comme deux petites flammes. Sans crier garde je me suis littéralement jeté sur lui sans me préoccuper s'il était d'accord ou pas, mes lèvres collées aux siennes, je l'embrassais sans retenue, passsionnement, amoureusement, presque sauvagement, et longtemps allant l'approfondir, jouant avec ça langue tendrement. Collée à lui, c'est comme si je ne fessais qu'un avec lui, mon bras entourant sa taille, ma jambe autour de la sienne, je priais pour que ce moment dure. Je ne sais pas combien de temps j'ai voulu tenir ce baiser mais il m'a paru une éternité et il aurait pu continuer longtemps débordant sur des gestes d'amour si ce cher monsieur barres de chocolats n'était pas brusquement entré dans la pièce mon téléphone à la main.

"J'ai trouvé votre téléphone, et deux jeunes ge....Oh excusez moi...je....enfin..."

La scène était plutôt dérangeante pour une personne de l'extérieur, deux personnes collées l'un à l'autre se fesant un calin et s'embrassant langoureusement n'est pas facile à regarder quand on est étranger. Et Damian venait d'en faire l'amère expérience, gênée il s'était tourné et mis les mains en oeillère pour faire comme s'il ne nous voyait pas. Le comble c'est qu'il n'a pas quitté la pièce pour autant! Sur le coup, je suis devenu rouge tomate, et caché le visage sous mes cheveux roses, mais je ne m'étais pas détachée de Shin.

"Excusez moi de vous déranger mais deux personnes son à l'acceuille pour vous mademoiselle...et...heu...j'ai...j'ai remis la main sur votre téléphone..."

Deux personnes? Dans un soupir je sus tout de suite que qui il s'agissait, Sae et Yogi, je les avaient eu au téléphone et vu que je n'avais pas donné de nouvelle depuis ils on dut essayer de me rappeler mais étant avec Shin je n'est pas vu le temps passer. Ils étaient venus me chercher, c'est adorable et en même temps étouffant. Je regardais Shin l'air dépité et déçu sachant que la soirée allait se terminer dans peu de temps.

"Hum..je...j'arrive...dîtes leurs que je descends dans pas longtemps s'il vous plait"

Même ma voix prenait un ton des plus triste, je soupirais et voyais Damian nous acoster aussi gêné voir même plus que tout à l'heure, poser mon téléphone pas loin de nous et sans le vouloir nous regarder d'un air plus que stupéfait, il n'avait surement pas l'habitude de voir son patron une fille dans les bras. Je reporte mon regard sur mon amoureux, oui je peux le dire même si ce n'est plus de mon âge, c'est mon mein et pas touche!

"Je crois qu'on va devoir se dire au revoire...Promets moi qu'on se revera..."

Mon visage toujours caché par mes cheveux je n'osais pas le regarder, abatut par le fait que je devais le quitter maintenant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Lun 29 Juil - 18:49

    La tenir doucement, dans mes bras, faire de ce moment un moment inoubliable, le premier d'une longue série, du moins, j'espère. J'aurai voulu la garder comme cela encore un moment, mais malheureusement le temps jouait en ma défaveur. Le temps mais pas seulement, Damian aussi apparemment car il débarqua dans la pièce qui venait de se faire baptiser, « petit cocon d'intimité ». Je le regardais tellement mauvais et froidement qu'il balbutina des excuse, ayant retrouver le téléphone de la demoiselle. C'était une bonne chose et en même temps, non, je n'avais pas envie qu'elle parte, ni de me faire déranger par mon bodyguard.
    Deux personnes se trouvaient apparemment à l'entrée, à l'accueil pour elle, sûrement Circus qui venait la chercher. Je soupirais. Regardant mon aimée dans les yeux, triste et déçu que cette rencontre se termine aussi vite, mais bon, ni elle ni moi n'y pouvions rien, dans une telle situation, nous devions trouver quelque chose.

    Il était temps de se dire au revoir et pourtant je la gardais dans mes bras, encore un peu, c'était égoiste de ma part, je le savais mais c'était comme ça. Tant pis pour celui que ça dérangerai ! Elle me demanda alors de lui promettre de la revoir. C'était tellement évident que je ne voyais pas crois lui dire alors je l'embrassais doucement puis avec plus de passion, appuyant un peu plus ce baiser. Le doux contact de ses lèvres avec les miennes, la chaleur de son corps, me manquant sans doute.
    Il faudrait donc que je la retrouve bientôt. Rompant le contact je lui répondis alors.


    « Bien sûr. Je te le promet. Nous nous reverrons. »

    Je la prends dans mes bras, nous soulève du lit, la portant telle une mariée voulant la mener jusqu'à ses amis.
    Je la posais à terre pour qu'elle puisse remettre correctement ses vêtements, puis je lui pris la main, et l'emmena tout doucement en bas parce qu'ils devaient attendre ma princesse. M'enfin, au bout d'un moment, prenant le portable de Rasberry, j'y inscrivis ma ligne privée pour si elle voulait m'envoyer un message ou tout simplement discuter un peu avec moi. J'aurai toujours du temps pour elle. Ou en tout cas je ferai de mon mieux pour lui en accorder.


    « Mon numéro privé. Tu pourras me joindre n'importe quand. », lui dis-je avant de l'embrasser langoureusement à l'abri des regards indiscrets.

    Je regardais un peu au devant, il y avait une jeune fille aux cheveux bleus et un jeune homme blond avec les bracelets de Circus. Tenant sa main, je l'amenais à l'accueil où attendaient ses amis. La fille aux cheveux bleus se leva et alla directement sauter au cou de ma compagne. Je souris à moitié puis un peu triste je lui demandais de prendre bien soin d'elle.

    Je me rapprochais alors de Rasberry, lui murmurant à l'oreille : Au revoir. Puis la laissa se faire joyeusement embarquer par les membres de son organisation.

    Damian me rejoignit discrètement puis me dit : « Circus, hein ? »
    Je lui répondais par un sourire carnassier. Sa petite amie ne le savait pas mais elle avait décidé pour lui de la suite des opérations concernant Kafka. Un problème ? Pas vraiment. On verrai bien la suite des événements, n'est-ce pas ?

    HRP:
     

Revenir en haut Aller en bas
Weiss Doriann
CIRCUS
CIRCUS
avatar

▬ Messages : 180
▬ Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   Mar 13 Aoû - 14:46

Pourquoi toujours les belles choses agréables doivent elles toujours ce terminé aussi brusquement, je ne voulais pas retourner sur le deuxième vaisseau… Pourquoi ils sont venus me chercher ! Oui je suis capricieuse ! Mais j’étais tellement bien dans ses bras, chaud, sécurisant, apaisant, réconfortant. Je savais qu’il m’avait fait chavirer le cœur, j’en étais bel et bien amoureuse. Mon cœur ma tête et mon corps me le confirmer. Il n’avait pas l’air lui d’avoir envie de me laisser partir, je trouvais ca vraiment craquant, je me pinçais les lèvres en me plongeant dans son regard vairon devant Damian qui m’attendait de pied ferme. En réponse à ma question il posa tendrement ses lèvres sur les mienne, ce contacte je ne m’en lacerais jamais, ses lèvres douces, charnue et incroyablement attirantes et apaisantes. Il accentuait ce baiser, j’en étais toute émoustillée… il rompu ce petit moment de tendresse, j’en étais déçu mais je comprenais.

« Bien sûr. Je te le promets. Nous nous reverrons. »
« … Parfait~ »

Je souriais comme une adolescente heureuse, mais ce n’ai pas qu’une expression, j’étais réellement heureuse… amoureuse. Il me prit dans ses bras comme une marié, à cet instant je me mis à rougir légèrement mais le laissa faire tranquillement. Il fini par me reposer après être sortie de l’infirmerie, je redressais vite mes vêtements, mes cheveux puis le regarda tendrement, me laissant prendre la main j’entrelaçais mes doigts avec les siens. Mon téléphone dans mon autre main il me le prit et y nota son numéros personnel, je souriais m’imaginant l’appeler des ce soir. Je repris mon téléphone avant qu’il ne vienne, à mon plus grand plaisir m’embrasser langoureusement. Fermant les yeux je frissonnais de tout mon corps répondant aussi langoureusement au baiser, un véritable baiser de cinema, de séparation. Nous avançant mains dans la main, je vois Sae et Yogi vraiment pas surprise pour un sous. Sans me laisser le temps de réagir je me retrouve avec Sae dans les bras, malgré que je leur en veux un peut de m’avoir interrompu je ne pouvais pas passer devant un câlin de Ma Sae. Je la sers dans mes bras et regarde Shin qui lui dit de prendre soin de moi. J’esquissais un sourire en entendant celas. Commençant à partir il vient me murmurer à l’oreille : Au Revoir, ces mot sonnait comme un petit coup de poignard mais aussi comme celui du commencement de quelque chose, notre histoire à tout les deux. Je suivais mon chemin direction l’extérieur mais regarda par-dessus mon épaule pour voir une dernier fois ce soir son visage. Les souvenirs plein la tête il me tardait de le revoir le plus vite possible. Il me manquait déjà alors que je n’étais qu’au pied des escaliers de la sortie….

F.I.N
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rendez-vous inattendu || Rasberry Wood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Privé + Glen Pandora]Un rendez-vous inattendu ...
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karneval RPG :: Section HRP :: RP abandonnés/Terminés-
Sauter vers: