Karneval RPG

Forum RPG basé sur le manga KARNEVAL
 

Partagez | 
 

 Une femme capitaine du quatrième vaisseau~ (attention à vous)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une femme capitaine du quatrième vaisseau~ (attention à vous)   Lun 24 Juin - 8:06

Are  You  Look  At  Me  Invité?

    ■ Prénom:Jézabel
    ■ Nom: Kremer
    ■ Surnom(s:) Jéza
    ■ Âge: 23 Ans
    ■ Orientation Sexuelle: Hétérosexuel♥
    ■ Groupe: Circus
    ■ Classe / Poste:Capitaine du Quatrième Vaisseau

    ■ Localisation(s:) Quatrième Vaisseau
    ■ Arme(s) : Une Ombrelle ?
    ■ Pouvoir(s) / Habilité(s:) Ouvre des frontières avec d'autres dimensions, mais surtout celle des âmes errantes.

    ■ AVATAR:Feat : Yakumo yukari

WHY SO SIROUS?
❝Little creepy town, In a little creepy world, Little creepy girl With her little creepy face, Saying funny things that you have never heard.❞

Description Physique
 


Jézabel, Jéz, c'est cette fille un peu banale d'un mètre soixante- dix qui se promène le long de la route avec le regard pleins d'étoiles sur le monde qui l'entoure. Jéz, c'est cette nana un peu zarbi qui s'habille avec extravagance, portant des robes moulantes au costume traditionnel nippon. Jezabel, c'est cette demoiselle farouche qui cache bien son jeu devant les gens qui l'entoure. Jéz, c'est ce regard de violine qui vous scrute de haut en bas, vous dévisageant sans gêne. Jézabel, c'est cette fille qui se promène en toutes circonstances avec une ombrelle pour se cacher du soleil qui est l'ennemi numéros 1 de sa peau de velours. Arborant un petit bonnet blanc surmonté d'un gros noeud rouge celui ci sert plus d'accessoire qu'autre chose.La blondinette est du genre très coquette, n'hésitant pas à mettre ses atouts en avant dans de magnifiques décolletés ou jupes courtes, ce qui lui vaut le retournement de beaucoup de regards masculins sur la plastique de mannequin. Jéz, c'est ce petit bout de femme qui arbore fièrement plusieurs formes généreuses sur le corps, à vous de découvrir où exactement. Jézabel, c'est ce genre de fille un peu décomplexée qui chante d'une voix de rossignol quand personne ne regarde. Jéz, c'est la taille mannequin, mais mange trop de sucreries et de Junk Food. Jéz, c'est des cheveux blond portant sur le doré qu'elle à depuis la naissance, toujours coiffé (coiffés) en deux trois mouvements. Jéz, c'est la fille zéro défaut, mais au prix de nombreux sacrifices, comme faire du sport chaque jour et entretenir sa peau. Jézabel, c'est cette attitude outrageuse et ce regard charmeur et mystérieux, qu'on dévore et désire. Jézabel, c’est un sourire ravageur, un sourire mignon, un sourire effrayant ou sadique.


Jéz, c'est ce petit bout de femme, qui profite de la vie et qui ne regrette aucun de ses gestes ou actions, mais au contraire va les revendiquer haut et fort.
.



Description Mentale
• La colère ?
Tu l'es presque tout le temps. Parce que la colère, c'est la seule chose qui te fasse vibrer. Tu ne vis que grâce à ce sentiment puissant, orgasmique, jouissif. C'est l'extase pour toi de t'en prendre aux autres. En tout cas, cette émotion, tu la ressens du lever au coucher (levé au couché), non-stop. Tu es une sanguinaire, tu frappes sans réfléchir aux conséquences. De plus tu adores le sang…

• La tristesse ?
Sentiment de remords et de regrets, tu ne l'es quasiment jamais, triste. S'il t'arrive de disjoncter, tu fais tout pour te déconnecter de la réalité et passer à autre chose, le plus vite possible. Il t'es arrivé de pleurer pour un rien, de faire un caprice d'enfant, mais très vite tu te remets d'aplomb. Verser des larmes ne sert à rien, c'est pour les faibles. Personne n'a réussi à percer ton mur. Du moins pour l’instant…

• L’envie ?
Des envies, tu en as des tonnes. Et ça change tout (tous) les jours, à chaque heure, chaque minute. Envie de te mettre à la guitare ? Tu le feras. Envie d'aller danser toute la nuit ? Tu le feras aussi. Envie de sauter d'un pont ? Tu le feras également. Envie de quelqu’un ? Tu trouveras un moyen de l’avoir, Vous avez compris le principe, quand tu as envie de quelque chose, il faut que tu l'ais, tout de suite, sans plus attendre.

• La folie ?
Pour être folle, tu l'es. Que voulez-vous, tu as eu une vie difficile et des parents absents. Tu n'en fais qu'à ta tête, oublie les souvenirs du passé et vis ta vie comme tu l'entends, tu te répètes cette devise chaque jour qui passe. Sinon, ta personnalité est complexe, indéchiffrable. Lunatique, étrange, schizophrène, dépressive, nymphomane, malade mentale.. Sont les adjectifs qu'utilisent les autres pour te qualifier.

• La Haine ?
La haine tu la cultive aussi envers ton cher paternel. Le voyant le séant sur son fauteuil de grand directeur à vivre sa petite vie comme si ne rien était te rend malade à en vomir...

• La dépression ?
Certains jours où tu te réveilles, tout va de travers. Tu te lèves en retard, tu rates tes expériences, ton ordinateur ne marche plus, t'as oublié de te coiffer... Bref, tu ressembles à une épave et tu déprimes d'être aussi décalquée. Tu t'assieds sur ton fauteuil, regarde les agents affluer et tu songes à ta misérable vie. Mais très vite tu reprends du poil de la bête et te casses sur les passerelles pour te détendre avec une bonne petite cigarette.

• Sadique?
Une partie de toi que tu affectionnes, le sadisme fait partie intégrante de ta magnifique personnalité. Tu pousses le vice à en faire peur. Mais rien ne dépasse la limite humaine et les capacités de ta "victime" après tout tu fais partie du quatrième vaisseau, le vaisseau de soin. Alors oui c'est un peu ironique...

• Perdu ?
Étrangers qui te regardent comme si t'étais un alien venu d'un autre monde. Tu parles la langue, connaît les coutumes mais malgré cela les regards et les rumeurs à ton sujet ne cessent jamais. Tu t’accommodes des autres, te sens presque forcée de faire partie de leur petit univers. Parfois tu te sens paumée et tu évites les autres. Mais la plupart du temps, t'es intégrée dans leur groupe.

• La fatigue ?
Les courbatures, les membres ankylosés et les cernes de trois kilomètres font parti (parties) de ton petit quotidien. T'es flemmarde et tu sais entretenir ce côté-là de ta personnalité avec brio. Toujours à te plaindre que t'es fatiguée alors que tu fais rien de tes journées, à part frapper des innocents, manger des shamalow et sécher les réunions du Z.

• La Famille ?
Sa petite soeur, la seule et l'unique à qui elle tient. Isobel, une bouffé d'aire (bouffée d'air) frais, elle la chérie comme ça (sa) propre vie, elle la cajole, la protège et se sacrifierait pour elle sans hésiter.

• Le Silence ?
Quand tu es vexée, tu préfères t'enfermer dans ton mutisme, ce qui a le don d'énerver tes proches. Le silence n'est pas réellement ton point fort, mais quand tu en as besoin, tes lèvres restent scellées. Tu es une excellente confidente, tu connais les plus sombres secrets de tes amies.

Les petits trucs en plus : Elle craque littéralement pour les Lapins, elle a peur des transports, elle aime fumer pour se détendre, au levé, couché et quand elle s'ennuie, se balader en pleine nuit dans les entrailles du vaisseau, les bastons, l'alcool fort comme l'absinthe. Guitariste à ses heures perdues. Pratique la Boxe depuis des années. Le sang. Elle n'apprécie pas de parler d'elle ou de son passé.

GET YOUR PEN!
❝...Cause I'm the fucking king of the world, Get on your knees I'm the fucking king of the world Do as I please...❞

Histoire / Biographie
 



Nous sommes à Moscou, en Russie. Une nouvelle vie vient de rejoindre le monde. Un tout petit bébé aux yeux violines et à la bonne bouille. Pourtant, malgré le fait que ce nourrisson soit vraiment adorable, on l'abandonne devant une maison quelconque, enveloppé dans une couverture blanche. L'orage gronde en cette nuit-là, les éclairs zèbrent le ciel et le tonnerre déchire les nuages. L'enfant, effrayé, pleure, hurle à s'en percer les tympans . Jusqu'à ce que la porte de la maison s'ouvre, qu'une femme le prenne dans ses bras et la berce tendrement, lui chantonnant un air connu. Une fois à l'intérieur, la femme se présente devant son mari et ce dernier hausse un sourcil à la vue du bambin. Il tempère. Sa colère s'exprime en même temps que le ciel qui gronde de l'autre côté de la fenêtre. Ses cris s'élèvent.

« Tu te fous de moi Natalia ?! On a pas les moyens d'élever un bambin, fous moi ça dehors ! Magne toi ! »

La femme frémit, serre le bébé dans ses bras, essaye de le calmer parce qu'il s'est remis à pleurer soudainement. La pluie continue de frapper les carreaux et elle refuse clairement d'abandonner le nourrisson sous ce temps. Parce qu'elle a  vu que c'est une petite fille, et qu’elle risquerait de perdre la vie. Pour la première fois de sa vie, de son existence, depuis qu'elle s'est mariée avec lui, elle le regarde dans les yeux, lui fait face et fronce les sourcils.

« Pour la première fois depuis notre mariage, je ne vais pas t'écouter. C'est fini Alexey, je ne t'obéirais plus. Je m'en vais avec cette enfant. »

Et c'est ainsi que Natalia devint la mère de ce bébé abandonné par ses vrais parents. Elle n'a que vingt-deux ans, elle est sans-emploi et vit sous le joug de son propre mari. Mais peu importe, car ce fut cette nuit qu'elle décida de rompre tout lien avec lui et de s'enfuir dans une petite ville à Novossibirsk. En gardant ce bout de chou sous le bras, elle la nomma Jézabel non par envi (envie) mais tout simplement parce que ce petit bout avait une couverture avec ce nom brodé dans le coin de celle-ci.

Quinze années plus tard, la jeune Jézabel est devenue une adolescente pleine de vie mais incontrôlable. Elle sèche les cours, fume, traîne avec des bandes de voyous voir même des mafieux d'après les bruits qui courent. Connue pour son extrême beauté implacable et pour sa force, dû à un don qu'elle cache le plus possible et son caractère de chien, d'ailleurs à cette époque elle avait reçu une étrange lettre l'invitant à rejoindre un établissement, qui pour elle semblait trop "bourgeois" elle jeta la lettre sans chercher à comprendre, elle est crainte et respectée par les autres élèves de son collège. Sa mère adoptive Natalia tente de comprendre la jeune fille sans y parvenir. Jéza, comme elle aime se faire nommer, sait que ses vrais parents l'ont abandonnée à la naissance. Elle se révolte contre le monde, contre les injustices. Dès qu'on mentionne sa famille, elle se braque, frappe et laisse pour mort. C'est un sujet tabou pour elle. Quiconque ose en parler s'en prends une. Un beau jour, une BMW vint la chercher à la sortie du collège. Les rumeurs vont bon train, mais Jéz ignore totalement cette arrivée soudaine. Un homme, dont le visage est étrangement semblable à celui de la jeune demoiselle, s'approche et lui adresse la parole. Mais son ton est froid et distant. Tout ce qu'elle peut voir, c'est ses pupilles violines qui la fixent.

« Tu ressembles beaucoup à ta mère, tu sais. Mais tu as hérité de mes yeux. »

Elle ne réagit pas. Oui, ses yeux sont d'un violet éblouissant, comparés aux petites Russes typiques aux yeux vert. Aucune émotion ne daigne s'inscrire sur son visage de porcelaine et elle hausse les épaules, répondant au tac au tac, employant un ton presque narquois et arrogant.

« Pardon m'sieur ? Vous êtes qui, pour venir me parler de ma mère comme si vous me connaissiez ? »

Bien sûr elle ne doute pas que cet homme à la carrure imposante est son père. Son vrai père. Il s'appelle Michael Fergesson et c'est un PDG allié de Circus depuis des années qui l’aide dans ses recherches d’informations en contrepartie d’une protection de l’organisation, ainsi qu'un américain venu implanter son entreprise en Russie, pays qui l'a toujours attiré depuis son enfance. C'est à ce moment-là qu'elle fut arrachée à Natalia, son père récupérant sa garde totale et découvrit qu’elle avait une petite sœur de 5 ans sa cadette, qu’elle va affectionner comme sa vie pour une raison inattendu.

Jéza ne voulait pas. Jéza était rongé (rongée) par l'envie de tabasser son père, ce fumier qui l'avait abandonné (abandonnée). Il lui avait expliqué que ce n'était pas sa faute, que sa vraie mère s'était enfuie en Russie lorsqu'elle avait apprit sa grossesse. Mais elle n'y croyait pas une seule seconde. Jézabel ne touchait que la partie inférieure de l'iceberg, en fait.

Mort de Natalia après un an de convalescence. Jéza devient sauvage, indomptable, elle conserve le nom de famille de sa mère adoptive. Elle vit désormais avec son père et sa petite sœur, ne sachant toujours pas où est sa vrai (vraie) mère, dans un immeuble de luxe, dans la petite ville de Vandnam. Parler d'Aleister, son premier amour. Trahison de ce dernier, Jéza construit un mur autour de son coeur et déteste les hommes…du moins ne leur fait pas confiance et préfère les faire tourner en bourrique ne dépassant jamais le stade du premier baiser.  Celui qui pourra, la voudra, devra la dompter, et avoir sa confiance aveugle aussi que son respect.

A partir de là tout c’est (s'est) enchaîné dans sa vie. De la vérité concernant la mère de Jéza, celle ci avait disparut 3 ans après que Isobel la soeur cadette de Jéza est née. Son père, pour ne pas perturber la petite Isobel lui avait mentit en disant que son départ était dû à un simple divorce mais alors qu'en réalité elle les avaient lâchement abandonnés tout comme Jézabel à sa tante, car celle ci et Natalia était soeur en réalité mais qu'elles c'étaient (s'étaient) perdues de vue depuis leur naissance, pour cela que Jézabel a hérité de tels pouvoirs. Dans quelles circonstances elle est tombée enceinte, pourquoi son père la recherchait. Interpellation de L’académie chronomei, notes trop basses et attitude générale incontrôlable. Rupture des liens avec son père, ils ne se parlent presque plus. Son père au courant de son don sans qu'elle ne lui en ait parlé, elle apprend que sa mère aussi avait des pouvoirs et avait étudié dans cette académie. Toutes ses nouvelles qui lui arrivent déçue et cette affreuse envie de se venger de son père pour une raison encore imprécise si ce n’est le sentiment d’abandon.  Diplômée de chronomei la même année que son collègue Akihito Takaba elle devient capitaine du quatrième vaisseau et le dirige d’un main de fer dans un gant de velours si l’on puis reprendre cette fameuse expression.




BEWARE!


Pouvoirs / Capacités
 
Jézabel grâce à ses origines Tzigane, a appris selon la coutume que sa grand-mère adoptive voulait perpétuer, à lire les cartes du tarot, les lignes de la main ect... Mais ce qui la caractérise le plus et sa capacité, héritage direct de sa famille celui de voir les morts, leur esprit. Grâce à cette capacité amplifiée par le bracelet de circus elle est capable d'ouvrir les frontières entre les mondes de l'au-delà. Et non seulement elle ouvre les frontières mais à une certaine influence qui l'aide à contrôler les esprits errants d'un monde particulier celui de "l'entre-deux" là où les âmes en perditions qui ne sont acceptées dans aucun des deux espaces que tout le monde connait  -paradis/enfer- c'est être sans libre arbitre sont facilement manipulables. Elle a aisément le contrôle sur eux et les façonner à sa guise grâce à sa force de caractère.



I'M OVERBOOKED!


    ✜ Pseudo:  Hime
    ✜ Sexe: Femme
    ✜ Comment avez-vous connu le forum ?: A vous de le deviner~
    ✜ Le mot de passe:  


Dernière édition par Jézabel Kremer le Lun 24 Juin - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une femme capitaine du quatrième vaisseau~ (attention à vous)   Lun 24 Juin - 10:03





Félicitation tu es Validé.♪
J'aime beaucoup ton personnage, son histoire, son caractère mais aussi la façon de la décrire physiquement... ♥
C'est une belle fiche que tu nous as fait là Jéza ♥ et je dois souligner le fait qu'il y a beaucoup moins de fautes d'orthographe que sur tes autres fiches et ça me fait plaisir xD ~ Sur ce, bonne continuation Capitaine !



Tu peux dès maintenant :

• Aller recenser ton avatar
• Aller recenser ton pouvoir/capacité
• Chercher un partenaire pour rp
• Obtenir un agenda
• Obtenir un KMS
• Demander Un logement


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une femme capitaine du quatrième vaisseau~ (attention à vous)   Lun 29 Juil - 12:19

Correction effectuée ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une femme capitaine du quatrième vaisseau~ (attention à vous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une femme capitaine du quatrième vaisseau~ (attention à vous)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karneval RPG :: Section HRP :: Fiches Abandonnées/Refusées-
Sauter vers: